Il était moins dix

Ce matin, alors que je me levais au radar comme d’habitude après une nuit de folie – tu penses, j’avais dormi huit heures de rang, ce qui ne m’était pas arrivé depuis… ah ben, depuis dimanche, tiens – bref une nuit de folie, j’avais plus encore que d’habitude les yeux au milieu des genoux et la tête je sais pas où, mais ailleurs.

Un coup d’oeil sur la pendule Louis XV le coucou suisse l’horloge Diddle d’un goût douteux de la cuisine (oui, je pense clairement qu’un coucou suisse eût été un choix plus classieux, c’est dire), m’avertit qu’il était moins dix. Tranquille, je pouvais ralentir encore un peu le rythme, pensai-je au dedans de moi-même avec mon unique neurone éveillé.

C’est là que les 300.000.000 (au bas mot) neurones masculins qui partagent mon cassoulet quotidien me sortirent de ma torpeur:

– oh ma grande, pas sept heures moins dix. Minuit moins dix!

-gné? purée tu m’étonnes que je suis crevée!

-faudrait penser à remplacer la pile…

Misèèèèèrrrre.  Histoire de me donner le temps de me remettre de mes émotions, j’entrepris de changer la pile dudit machin de mauvais goût qui tiquetaque en principe dans son coin, mais ce matin, tout mouru qu’il était, gardait obstinément le silence. Pour une fois, ne résonnait pas non plus dans ma tête le lancinant « En retard! En retard! » du foutu lapin de l’autre blondasse.

Et là, je sais pas ce qui me prit, mais la philosophie me prit par surprise (et par derrière, vu mon état végétatif avancé).

Et si le temps avait décidé de s’arrêter, un peu?

Et si moi j’avais rien compris? Que c’était un signe?

Nous sommes toujours en train de courir derrière ce temps qui jamais ne ralentit. Voilà qu’il fait une pause, et moi qui lui saute dessus pour le réanimer.


Le temps aujourd’hui vaut plus cher que l’or.

J’ai remis une pile dans l’horloge. C’est que j’ai pas que ça à faire, hein, le matin.  J’ai pensé que je serai très riche si j’avais du temps à revendre.

Mais que l’argent ne fait pas le bonheur. Le temps, si. Le temps qu’on a pour soi. Celui qu’on a à passer avec ceux que l’on aime, toujours trop court.

Toute la journée, j’ai eu l’image des « Montres molles » de Salvador Dali en tête. Autant te dire que toute la journée, j’ai eu la tête à l’envers.

Les commentaires

bbflo

En ce moment, et pour à peu près la première fois depuis plus de 20 ans, j’ai du temps. Et tu as raison, c’est une richesse inestimable. Comme je sais que ça va s’arrêter sous peu, j’en profite au maximum.

Réponse
Béatrice

Ahhh, si ma pendule s’arrête, les jours de boulot, je suis foutue !!!!
c’est vrai, le temps c’est un vrai luxe 😉

Réponse
Miss Cz

j’ai pas le temps… d’appeler une amie, de se poser pour se câliner, de parler…

on est stressé, pressé, pas le temps (!) de se poser

savoir s’arrêter de temps en temps, ne pas penser à la machine à étendre, aux courses et juste profiter de ceux qui nous entoure

Réponse
Poulette Dodue

Sans montre je suis paumée (enfin pas l’été hein!) je suis une parano-psychopathe de l’heure !!!
Le temps avec les siens un must !
Bises
PS :  » hou ! hou ! Le jejejeje jERK! »

Réponse
VGD75

Tu m’étonnes, si le temps pouvait s’arrêter de temps en temps… Ou recommencer comme dans « un jour sans fin ». Bon revivre la même journée, ça doit être un peu lourd au bout d’un moment!

Réponse
La Mère Joie

« Mais que l’argent ne fait pas le bonheur. Le temps, si. Le temps qu’on a pour soi. Celui qu’on a à passer avec ceux que l’on aime, toujours trop court. »
C’est très juste. Il faut tenter de le prendre au maximum ce temps !

Réponse
alorom

Putain je comprends pas, j’ai des journées de 10 minutes!!Je me lève et hop dix minutes plus tard il est 22 heures!!
« Sur de la musique pop! »:D

Réponse
Didier

Prendre le temps pour les autres, surtout pour ceux que l’on aime … La vie nous a appris à ma douce et moi de profiter de la vie, qui peut être si courte pour certains, sans prévenir … nous voulons penser à nous, prendre du temps pour nous, ne plus bosser comme des fous, vivre tranquillement, avec moins, mais dans l’amour vrai et profond … c’est un choix de vie que nous avons fait, que nous avons osé faire … beaucoup le voudraient, mais peu ose le faire, mais il est vrai que c’est pas facile de franchir le pas … mais je vous le dit du fond du coeur mesdames, prenez le temps pour ceux que vous aimez, on ne sait jamais de quoi est fait le lendemain, alors VIVONS ce jour pleinement …………

Réponse
Sophie L

Prendre le temps de se construire des « bulles de bonheur » que sont ces instants de joie (simples ou intenses) qu’on ne prend pas le temps de savourer.

Réponse
alorom

Oui mais là vous me tirer un peu une balle dans le pied!!!
J’étais à bloque pour mettre mon souck et là je suis toute chose…
Une merde molle, quoi!!:D

Réponse

Laisser un commentaire