Bananée!

L’autre jour, j’ai acheté des bananes à Carouf (oui, je sais, chéri, on dit « chez Carrefour » quand on cause bien comme il faut).

Bon je les prends bio parce que 1. c’est impossible de les avoir mûres sans passer directement de la case « vertes » à la case « noires » , et 2. quand tu sais le nombre de saloperies qu’ils te pulvérisent sur tes trois malheureuses bananes pour pas qu’elles pourrissent au fond de la cale d’un cargo mal famé piraté au large des côtes somaliennes, t’as un peu peur.

De toutes façons tu te poses un peu un tas de questions sur le véritable aspect bio du truc, mais tu fermes les yeux, parce que sinon, à part des pommes et des poires, ta progéniture a peu de chances de connaître le plaisir régressif de faire « pan pan! » en la brandissant comme un pistolet, toute arme réelle ou factice étant prohibée à la casa, et c’est moi qui décide, ho.

(Toi, si tu fais « pan pan » avec tes bananes, à propos de plaisir régressif, je veux pas savoir comment, et j’espère qu’elles sont vachement bio, mais passons, tu fais ce que tu veux, je veux pas savoir j’ai dit.)

Donc là mon oeil averti (qui en vaut deux, parce que l’autre, il me sert à surveiller les mômes, et notamment la n°3 jamais avare de conneries, à croire qu’elle a tellement peur que je m’ennuie qu’il faut qu’elle fasse le GO en permanence) voit un logo* avec un tas de petites mains bien mignonnes et lit « solidaire ».

Qué? J’ai acheté des bananes révolutionnaires polonaises?

Ah ouais. Va pas me faire croire, eh, banane, que je participe au grand sauvetage de la planète avec mes trois pauvres bananes qui finiront en milk-shakes destinés à engraisser le n°2 sans qu’il s’en aperçoive – « mais avec des billes, maman » (les perles colorées en sucre, tu vois? on a les arguments de vente qu’on peut).

Enfin, certainement plus que la bouteille en plastique vide balancée par la fenêtre de la voiture du gros dégueulasse à ma droite dans le bouchon sur l’autoroute samedi après-midi, et qui a quand-même réussi à faire un doigt d’honneur à ma fille de neuf ans qui manifestait à haute voix sa désapprobation.

Connard.

*Sinon, oui, je sais que le logo « solidaire » c’est parce que ce sont des bananes estampillées « commerce équitable Max Havelaar ». Ou comment payer ses bananes trois fois plus cher pour que Carouf s’en mette plein les poches sur le dos de la ménagère qui veut se donner bonne conscience. Je suis une consommatrice lambda. Soupir.

Les commentaires

Béatrice

Carrouf se fait sa marge, comme pour les autres produits. Sinon, le logo Max Havelaar c’est quand même assez sérieux. Alors moi bio, j’avoue que je ne regarde pas trop (surtout en grande surface, c’est hors de prix ; je préfère ce qui vient du potager de ma marraine 😉 ), par contre équitable, oui, à fond (j’aime bien la marque Ethicable, thé café et chips de pdt des Andes rouges ou bleues, très sympa !!)

Réponse
Béatrice

Pour les bananes je suis d’accord, dans le jardin par ici, ça pousse mal …. M’en fout, j’en mange pas !!! (allergies croisées avec le kiwi et le latex ….. 😉 )

Réponse
sabine

J’ai crû que j’avais rien compris avec ta légende, un instant j’ai pensé que les bananes venaient de Pologne :0). (Blonde attitioude)
J’achète pas trop de bio qui vient d’ailleurs parce que j’avais vu un reportage où ils montraient comment les cahiers des charges étaient largement mis de côtés et les bananes et ananas servis généreusement en pesticides… Je suis comme Béa, je suis plus commerce équitable.

Réponse
bbflo

Moi je suis très « cliente » des produits « bio » ou « commerce équitable ». Parce que ça soulage légèrement mes angoisses et que ça me donne bonne conscience.
Sinon j’ai bien une idée pour le panpan avec une banane, mais faut pas qu’elle soit trop mûre.
Ok, je sors…

Réponse
Miss Cz

ni bio ni équitable… par contre je passe des heures à regarder la composition des produits
si il contient de l’huile de palme, ça retourne dans le rayon, pareil si trop de lipides

pour les fruits-légumes on va au marché, mais là j’ai très envie de m’inscrire dans une assoc’ près de chez nous qui propose des paniers qui proviennent tout droit de petits agriculteurs Bio selon la saison – par contre c’est panier surprise tu ne sais jamais à l’avance ce que tu trouveras dedans

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Le marché, comme je le disais, c’est en semaine ou à 40 km x2 le WE. Panier idem ici…
Puis faudrait que ce soit un marché de producteurs, parce que j’en ai vu en vacances, un vendeur de primeurs qui devait s’y connaître mieux en pompes à vélos qu’en choix de melons! Et ça m’a vachement énervée.

Réponse
Miss Cz

il est bien évident que je ne ferais pas le marché s’il était à 40 bornes de l’appartement…

là ça va on en a deux à quelques stations de M° seulement
on choisit nos étales
et là faudrait vraiment que j’aille m’inscrire à l’association avant qu’il ne soit trop tard

Réponse
Lola

Heu, vu qu’elles sont aussi Bio, ça te les fait 6 fois plus chères pour te donner bonne conscience. Les supermarchés qui proposent du bio en profitent pour récupérer toutes les marges qu’ils ne font plus sur leurs rayons discounts… ou comment adresser toutes les catégories de clientèle (et se donner le beau rôle) en s’engraissant un max…
Le geste du malpoli, je le trouve au delà du choquant parce qu’adressé à une petite môme… forcément pour moi, Francilienne, je n’y fais plus tellement attention (l’agressivité est le dernier rempart des cons qui se sentent coupable), mais vis à vis de mes enfants, grrrr !

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Le pire c’est qu’ils se font aussi un blé dingue avec les marques discount, car ils réduisent tellement les coûts et compressent les prix aux fabricants et se rattrapent sur les quantités…

Je pense que le malpoli a dû se dire que j’avais dit un truc… (pas faux… mais après ma fille!)

Réponse
flou

ah oui, moi aussi j’essaye d’acheter bio, mais j’èvite de trop me poser de questions, y’a surement des fraudes, magouilles et cie là aussi… j’essaye plutot de prendre du bio local, au moins ça limite les transports, mais ils ne font pas encore pousser de bananes à Milan… pfff
et sinon, un grand boouh pour le malpoli pollueur!

Réponse
Bismarck

‘tention à na pas confondre bio et écolo. Si c’est sans pesticide mais que ça fait des milliers de km pour arriver dans ton assiette, c’est bio, mais pas écolo. Les produits « bio » avec de l’huile de palme (= saccage des forêts équatoriales), il y en a plein.
Et les gens qui balancent leurs déchets n’importe où, ça me dégoûte. Une fois, j’ai failli remettre un emballage dans un 4×4 qui l’avait « laissé tomber » par la fenêtre sur un passage clouté. Je regrette vraiment de ne pas avoir eu le cran de le faire…

Réponse
Une vieille avec expérience....

BIO c’est du pipeau…. juste une manne pour ceux qui le mettent aux étalages, surtout Carouf qui n’en rate pas une !

Dans 10 ans on nous dira qu’on s’est mis le doigt dans l’oeil jusqu’au coude alors…..autant laisser le Bio

Réponse
alorom

Je suis allée à une soirée débat sur le bio autour du film  » Nos enfants nous accuseront », bon j’étais là pour faire chier, hein n’ayant pas trop la bio attitude!!
Ca m’a rendue dingue!!Tout ces terroristes du total bio qui te prennent en otage en te menaçant des pires horreurs pour ta progéniture si tu achètes tes tomates en supermarché!!
J’ai tenté de leur faire comprendre que le bio n’était pas accessible à tout le monde financièrement parlant, et là une connasse de bobo peine à jouir, me dit que  » si si il suffit de prendre le temps de cuisiner autrement! » Ca me met à l’envers ce genre de propos tellement faciles dans une salle bien douillette de l’ouest lyonnais, le même discours aux Tarteret où dans n’importe quel endroit où le niveau de vie est au mini, c’est carrément insultant!!
A la sortie ils sont tous montés dans leurs SUV en utilisant leur tel portable pour avertir la baby sauteuse!!
Le commerce équitable, oui j’y crois plus même si la question du coût donc de la démocratisation de la pratique me semble le même!!
Et pi pour reprendre une expression de mon vigneron préféré qui a opté pour l’agriculture raisonnée  » le bio c’est d’la flûte!! »
C’était le com le plus sérieux de l’année!!
Big up à moi!!:D

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

C’est pas tant la question de prendre le temps de cuisiner ou non (je le trouve, moi), c’est pas ça qu’on lui demandait à la fille, c’est plutôt le fait d’arriver à trouver de bons produits avec le moins de chimie possible dessus! Et ça, c’est clairement pas donné à tout le monde suivant le lieu géographique et les moyens financiers. Et c’est scandaleux.

Réponse
VGD75

J’adore les bobos pleins de frics, surtout ceux qui sont dans des métiers dits « créatifs », qui habitent dans des quartiers où le mètre carré s’est envolé en partie grâce à eux et qui te font des leçons de morale sur l’avenir de la planète…

Réponse
VGD75

J’ajoute, mon combat est contre le redresseur de torts. Foutez-moi la paix les redresseurs de torts!!!!!!!!!!!!!!!!(spéciale dédicace à Alorom)

Réponse
alorom

Comment dire???
Moi aussi je joue la mouche du coche des fois (souvent??).
Mon propos n’est pas contre le bio, le « tout bio » je n’y crois pas cf les poires de BBFlo pleine de vers!! Je suis évidemment contre l’abus de pesticides et autres saloperies qui nous flinguent et les pauvres manards qui aspergent avec!!
Non ce qui m’agace au plus haut point, c’est le discours qui accompagne où tout est mélangé: les décroissants avec ceux qui veulent juste manger plus saint, les écolos hystériques avec les détracteurs de la malbouffe…
Maintenant t’as l’impression que si tu te tapes un Mac Do on va te lapider!!!
Oui il faut être informé, éclairé mais, et je sais que la supression de l’un ne fera pas les affaires de l’autre, nous servir un discour parfois tyrannique sur la bouffe alors que la moitié de la planète ne mange pas à sa faim, sérieux ça me gave!!
En plus on nous prend vraiment pour des cons!!Qu’est ce que ça veut dire  » Attention si tu manges de ce que tu vois dans cette superbe pub colorée avec pein de messages subliminaux tu vas crever les artères explosées »!!
Bref le Bio reste avant tout un marché juteux, pas comme les bananes d’ailleurs!!
Le commerce équitable c’est autre chose si il y a une vraie traçabilité!!
Et de deux!!!

Réponse
Poulette Dodue

J’achète Bio seulement au marché de petits producteurs…mais de plus en plus rarement faute de temps , pis dans ma cambrousse pas de marché le week du coup faut faire des bornes =polution !!
AAARRGGH les jeteurs de papelards et autres plastocs ! Ma mère mène une croisade (ça fight parfois !) contre eux depuis toujours…du coup j’ai ça dans le sang !! Une fois elle c’est même fait cracher dessus par une C******E qui avait jeté son paquet de clope vide sur le trotoir où elle faisait chier son clebs !!!

Réponse
Moo

J’aimerais bien acheter bio mais c’est vrai que c’est quand même plus cher… Mais ça donne bonne conscience ! Au fait, il a kiffé son milk shake banané au moins le numéro 2 ?

Réponse
Moo

Ah oui, quelle mère indigne, elle ne lui fait pas de milk shake mais une tarte maison… dur dur la vie de cet enfant ! (je veux bien manger toute la nourriture sucrée faite maison que numéro deux ne veut pas gouter du moment que c’est pas tes harengs bizarres :D)

Réponse
maman@home

Marre des grandes surfaces qui s’engraissent, marre de ces gens qui font crever les agriculteurs en se justifiant de vouloir nous proposer des produits toujours moins cher, mon cul oui !!!! Oups pardon je me suis emportée…

Réponse
Mary

Moi aussi je prend bio mais chez mon marchand de légume au marché du village. Quitte à ce que quelqu’un s’en mette plein les fouilles autant que ce soit un mec qui milite pour la sauvegarde des hérisons…. oui m’dame on a des convictions icic

Réponse
VGD75

J’ai la chance d’habiter où j’habite et de pouvoir trouver des producteurs sur les marchés qui vendent leur propre production. Cela oblige à manger de saison (du coup, bientôt byebye la courgette et ça me fait un peu chier). Bref, pour en revenir à la banane chère à Katerine, si on voulait bien faire jusqu’au bout, on n’en mangerait jamais. Je dis ça mais j’achète les mêmes que les tiennes, les bio Max de chez Carrouf en me disant que c’est un truc d’enfant gâté et qu’on nous entube. La perfection n’est pas de ce monde, c’est ce que je me dis.

Réponse
Mag

Ben t’exagère parce que les bananes bio de carouf ne sont pas beaucoup plus chères que les bananes dynamitées au pesticide, après que l’on nous prenne pour des melons et qu’il y ait plein de merde dessus je dis pas.
Ca faisait bien longtemps que j’étais pas passée par là et hop je te remets dans ma liste de bloggeuses qui me dérident au café. bisous mentalo

Réponse
Mag

Ben t’exagère parce que les bananes bio de carouf ne sont pas beaucoup plus chères que les bananes dynamitées au pesticide, après que l’on nous prenne pour des melons et qu’il y ait plein de merde dessus je dis pas.
Ca faisait bien longtemps que j’étais pas passée par là et hop un petit lien en plus dans ma iste de bloggeuses qui me dérident au café du bureau. bisous mentalo

Réponse
Nanette

Quand j’achète des bananes, un seul critère : qu’elles viennent des Antilles… je fais bosser mon île ! Tant pis si c’est pas bio.

Pour le bio en général… j’ai pas les moyens, j’adorerai mais franchement je peux pas. Je regarde les prix avant, parfois le bio est avantageux mais pas souvent.
On a la chance d’avoir des producteurs de légumes pas loin, ça aide et j’adore même si parfois y’a des bébêtes dedans !

Mon commentaire ne sert pas à grand chose mais mon cerveau fonctionne à 27%…

Réponse
charlie

Perso, j’achète essentiellement des fruits & légumes bio. J’ai eu pas mal de mauvaises expériences avec des légumes « normaux » mais dès que je les lavait l’eau devenait tout verte, comme si les légumes étaient en overdose de pesticides.
Depuis, je vais chez des petits producteurs à coté de chez moi qui travaillent en bio.

Réponse
Stéphanie

Alors moi je vais dire un truc, accroche toi, je le dirai pas deux fois : mais j’aime bien être en Allemagne pour ça.

Le bio j’ai l’impression d’en trouver partout, je n’ai pas à le chercher planqué dans un coin, et il est à un prix abordable.
Et pour couronner le tout je me fais livrer à mon appart, 3 étages compris, un panier bio chaque semaine de produits frais, de saison, et qui favorise en premier lieu le local mais ils ont aussi des bananes si j’en veux.

Je suis en France pour quelques semaines et ici je trouve que c’est vraiment un effort : financier et logistique.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Ah mais j’ai vécu en Allemagne et c’est vrai que pour ça ils ont un sacré train d’avance. C’est là que j’ai appris à trier mes déchets, y compris les bouchons en liège et l’aluminium, alors que j’ai encore lu dasn ELLE hier soir que l’aluminum ne se recycle pas! N’importe quoi! Disons plutôt que ça coûte plus cher de le recycler que d’en faire du neuf, donc on se casse pas la tête!

Réponse
Didier

Nous achetons beaucoup aux petits producteurs, et nous avons la chance de pouvoir aller très souvent à un gros marché très bien fourni. Les producteurs bio du coin ne sont pas spécialement cher (ex : le plateau de pêches blanches à 5€), et beaucoup, bien que pas bio, sont en agriculture raisonnée, ce qui est très bien déjà.
Quant au commerce équitable, je pense que c’est une bonne chose qui se met en place petit à petit, maintenant, reste à surveiller de près l’équitabilité réelle de la chose 😉

quand aux extrémistes de tout poil au niveau bouffe, je préfère me taire sur le sujet, car là, je rempli la page …………….

Réponse
Valérie

Bon allez zou, ça suffit comme ça hein, on se sort les doigt du *** (ou la banane) (NB: passage interdit aux mineurs de moins de 16 ans) (re-NB: oui je sais, un avertissement pour qu’il soit efficace doit arriver AVANT et pas après mais on fait ce qu’on peut ma bonne dame) et bref je te rajoute à ma liste de favorites, et non ça n’a aucun rapport avec la marquise de Pompadour. Episétou.

Réponse

Laisser un commentaire