Ma figue en barbarie

Hier c’était l’été indien, et c’était plutôt bien. Aujourd’hui c’est lundi, et on va faire comme si on devait être sérieux, comme les gens bien qui revêtent leur tête d’enterrement avec leur costume de travail.

(J’avais pas envie d’y aller, ce matin, ça se voit ?)

Si tu te rappelles bien, dans la phase de grande gueule de bois du grand n’importe quoi des vacances, j’ai pris deux trois bricoles de résolutions et je t’avais promis de faire le bilan tous les mois du comment combien que je suis motivée à devenir quelqu’un de bien avant la fin de l’année. Au coin, celui qui persifle que y a du boulot.

(Pinaise, laisse moi deux secondes pour fouiller dans mes archives.)

Tiens, voilà:

  • Prendre plus soin de moi. A 35 ans, les excès, pinaise, ta peau te les fait payer. Donc: gommages, crémages, et dodo au programme.

Fait, fait, et fait. Trop fort. Prochain défi : traquer le poil qui s’installe insidieusement  visiblement depuis les vacances…

  

  • Gagner en sérénité. Ca sera pas du luxe pour tout le monde.

Au vu de la tronche de mes nuits, je suis pas sûre d’avoir marqué des points sur ce terrain. Je dirais même que j’aurais tendance à remuer la merdouille plus profond. Ahem.

 

  • Parler moins. Surtout au boulot. Me protéger.

Ca c’est fait. Je l’ouvre plus de la journée. Du coup dans ma tête, c’est le grand embouteillage. Mais purée, en même temps, ça me fait des vacances et vachement de temps libre pour bloguer écrire des conneries bosser.

 

  • Répondre aux mails privés avec un délai de moins de trois semaines. Ca sera pas du luxe, je sais, les copines.

Je progresse, je progresse (j’ai oublié quelqu’un ? hu hu)

 

  • Choisir enfin un carnet où noter toutes mes envies de lecture, et les lire. M’inscrire à la bibliothèque, du coup.

Pour le carnet, zut, zappé. Par contre la bibliothèque, ce fut long et pénible, mais ce fut.

 

  • Prévoir plus pour courir moins.

Ouais, bon, on va dire «En bonne voie, mais peut mieux faire ».

 

  • Reprendre le sport pour évacuer l’énergie négative accumulée au boulot. Jusque fin juin, j’étais régulière, ça devrait être réalisable.

Fait aussi. Mieux, c’est une vraie joie.

 

  • Parallèlement, se mettre à zermater sérieusement pour effacer les excès d’apéros, barbeuques et autres fiestas de l’été.

Le barbeuque étant noyé sous les 123346565 litres d’eau tombés ces dernières semaines, je tiens le cap.

Surtout que Virginie B.  a lancé le #nogrignotagemonth, qui comme son nom l’indique, nous interdisait de grignoter sous peine de se dénoncer soi-même publiquement sur Twitter.

Là, octobre, c’est le #onefruitmonth, défi au moins aussi énorme en ce qui me concerne.  Je tiens pas du tout à remercier l’autre coincée du cul qui m’a entraînée là-dedans à l’insu de mon plein gré. Elle m’a mailé : « TU SUIS. » J’ai fait « ouaf ! ouaf ! ».

 Là, dans un élan de volonté, j’ai emmené des figues de barbarie au bureau. Je les regarde, je leur parle, là. Je vais bien finir par en manger au moins une, histoire de twitter ce soir : « je tiens le cap, avec mes figues, quelle barbarie». (Si toi aussi tu veux te ridiculiser, tu twittes @virginiebichet que t’en es, et tu fais péter la salade (de fruits.)

Manquerait plus que Virginie B. lance le #onelitermonth, et j’en deviendrais presque un modèle de diététique. On aura tout vu.

 

Je te laisse, je vais soigner ma migraine à grands coups de tas de fructose.

 

Les commentaires

La Mère Joie

« L’autre coincée du cul. »
Oh putain, oh putain, je pleure.
Putain, je suis con dès le lundi matin (si 14h00, c’est le matin), moi !

Réponse
Zette

J’ai encore cru qu’on était le 1er janvier et que je sortais tout juste du coma éthylique.
Tu me fais peur.

Parler au boulot peut nuire à votre santé et celle de votre entourage, à toi de construire des autoroutes, des échangeurs et des périphériques pour éviter de tout déballer en arrivant à la maison, à toute berzingue, comme les mômes le font en rentrant de l’école, et que toi, tu te mords les lèvres de leur dire « TAIS-TOI ».

Réponse
madamezazaofmars

la traque des poils, mon nouveau défio depuis que je ne vois plus ma Techa

Réponse
Poulette Dodue

Pfiou la migraine tente une percé chez moi itou la tepu !
Les fruits ça l’achève pas crois moi m’enfin c’est bon pour ton body !!!
T’es déjà une trés belle personne ! Bon tu veux être elue miss blogo of the siècle c’est ça ??!

Réponse
VGD75

C’est quoi ce défi? Tu dois manger un fruit dans le mois? Cela me semble assez réalisable…

Réponse
Béatrice

Je vais faire ma « bitch » …. : moi ça fait des années que je fais le #onefruitmonth ….. 😉 (par contre je zermate de travers 🙁 )
Bon, ben l’est pas mal ce bilan !!

Réponse
alorom

Et 30 jours pour manger un fruit, ça compte???
En même temps la gueule de la figue de 29 jours d’age, ça doit pas être beau à voir!!!
A moins d’aimer les poils…:d

Réponse
LMO

Moi aussi je m’y tiens (une tomate, c’est un fruit!!!!!)
Dis donc, ue de bonnes résolutions, bien tenues!!! Bravo!

Réponse
Bismarck

Pas le temps de lire, ni d’aller acheter des fruits. La confiture sur les tartines, ça compte?
Pas besoin de régime, je cours tout le temps. Et en plus, j’ai repris la danse (qu’est-ce que ça fait du bien!)…
Mais ma peau aurait bien besoin d’hydratation (nan, la pluie, ça compte pas). Un everyday-creaming-month, c’est ça qu’il me faudrait…

Réponse
sabine

les bonbo,ns à la cerise et le sirop de grenadine ça compte? nan, je déconne j’en mange des fruits… en crumble…. 😉

Réponse

Laisser un commentaire