Rendez-les moi!

Je ramasse un crayon qui a roulé sous le banc d’écolier 1900 qui trône dans la cuisine, tout comme dans celle de mon enfance. Je le remets dans sa boîte et pense avec amusement qu’il n’en ressortira pas aussi vite, pour une fois. Quelques dessins inachevés et abandonnés attendent que leurs auteurs y rajoutent encore quelques couleurs.

La cuisine semble étonnamment en ordre. Pas de verres qui traînent, pas de bouteille de jus de fruits oubliée, pas de porte de frigo ouverte. Frigo vide de toute façon de tous yaourts et autres Danette coco-chocolat (pouah). Un coup d’œil dans la salle de jeux, étrangement calme et rangée, comme si le temps s’était soudainement arrêté au milieu d’une bataille de Playmobil.

La Marmotte apporte ses pantoufles à son père, et devise avec lui en yaourt. A ce que je peux comprendre, il s’agit d’une négociation à grands renforts d’arguments féminins à base de sourires et battements de cils pour gagner le droit de se hisser sur ses genoux pour grignoter quelques cacahuètes interdites. Son père est faible, et elle gagne la partie. A sa place, j’aurais juste cédé encore plus vite, hi hi hi.  Depuis samedi, et le départ des grands, elle fait passer toutes les théories sur le terrible two pour de vastes fumisteries, et a troqué le « naaaan ! » contre le « uuuiiii » et le « akkorrrr », faisant fondre la détermination la plus béton. (Quand tu réfléchis bien, le résultat est juste le même qu’avec le « naaan », où tu finis par céder d’épuisement, sauf que tout le monde sourit bêtement. Trop forts ces gosses.)

J’apprends que le Petit d’Homme a passé un moment à monter et descendre les escalators de Perrache ce matin. Un rien l’amuse, il est excellent public cet enfant. J’imagine son sourire édenté de ravi de la crèche.

Un SMS de l’aînée du pays des mille et une nuits interrompt ma rêverie :

Mam’, tout va bien, je me suis éclatée cet après-midi au Wild Wadi Water Park ! 

Je souris. Loin des yeux mais dans mon cœur.

Le matin, plus besoin de marcher sur la pointe des pieds en passant devant sa chambre pour aller à la salle de bains. Plus besoin de laisser une lumière allumée au cas où le Petit d’Homme se lèverait alors que nous sommes sous la douche.

Je sirote mon verre de rouge et savoure quelques instants le calme ambiant. Quelques instants seulement pour réaliser le vide.

Rendez-moi mes tornades. Mes tourbillons de vie. Mes tempêtes. Mes cris. Mes chahuts. Mes bêtises. Mes matins en retard. Mes histoires du soir. Mes confidences. Mes potins d’école. Mes marrons mouillés dans ma poche. Mes collections de feuilles multicolores et humides. Mes bouches chocolatées à essuyer. Mes ongles noirs à brosser. Mes douches à la chaîne. Mes joues rouges et fraîches à embrasser. Mes cous chauds à bisouiller. Mes dos à gratouiller.

Rendez-moi mes enfants.

Ma vie.

Les commentaires

Zette

Pffff contaminées qu’on est!
C’est vraiment ça, contaminées, accro, en crise de manque immédiate après le départ.
Reste du rouge?
Non,je dis ça, c’est 11h12, l’heure du rouge.

Réponse
Miss Cz

on est jamais contente
quand ils sont là hurlants on veut du calme et quand ils sont absents on les veut avec nous même hurlants

Réponse
Béatrice

Et oui …… On râle quand ils sont dans nos jambes …. et après ils nous manquent …. Et puis un jour il faut les laisser partir, s’envoler …. 😉

Réponse
Lola

Mes 2 grands sont chez leurs grands-parents.
Il me restait mon petit troll, 26 mois et copy/paste de ta Marmotte (y compris dans le changement de style suite au départ des grands)… mais hier, sa nounou l’a emmené dormir chez elle pour faire la surprise à son petit-fils (ils passaient de toute façon la journée d’aujourd’hui ensemble).

Du coup, hier soir, gros coup de mou, larmes aux yeux et moral dans les chaussettes.

Rendez-moi mes petits ! à commencer par mon tout-petit !

(je réalise que je vis très très mal le fait que le petit dernier s’en aille, alors que j’accepte plus facilement pour les 2 autres… ouille ouille ouille… qu’est-ce que ça sera pour miss n°4 quand elle sera là ?)

Réponse
alice

A chaque fois que ma maman me garde les chouchoux la nuit (merci maman) j’ai un moment de nostalgie avant de me coucher en faisant mon tour dans les chambres…vides…

Réponse
Mary

rah c’est ce que je me disais, ma maison est trop calme sans ses incessant « pourquoi???? » mais je profite quand même des grasses mat que je n’aurai plus avant?????

Réponse
Valérie

C’est bizarre, mais moi j’apprécie vraiment ce calme, les premiers jours. J’avoue q’au bout de 3 ou 4, ça commence à faire bizarre et pas naturel. Et on se demande ce qu’on peut faire de tout ce temps???

Réponse
Valérie

Merci!!! je l’ai viré le captcha, il me saoûle et il empêche trop de gens de poster des comms!! [on va dire que c’est à cause du captcha]

Réponse
LMO

Tu m’as mis la marme à l’oeil!

C’est très joli!

Nos enfants sont jeunes, ils ne sont qu’en vacances, on sait qu’on retrouvera vite tous ces petits moments de bonheur quotidien.

Mais dans 20 ans, quand tous seront grand, déjà partis ou adolescents, ces petits moments là, on ne les aura plus.
Il faut en profiter!!!!

Merci de nous le rappeler! 🙂

Réponse
LMO

Je ne sais pas pourquoi, mais quand je mets un com, il y a le lien de camd’ess à la place de mon blog…

Mystère mystère!!!

Réponse
Poulette Dodue

De l’inconstance des femmes !
Tu profites à fond de ta Marmotte ça c’est de l’or en barre.
Mum les cous tout chauds…

Réponse
Bismarck

Tu veux les miens?
Ah ben non, je les ai déjà prêtés à mes beaux-parents. (Sauf le petit dernier, qui tourne en rond sur son tapis; cette andouille n’a pas trouvé la marche avant!)

Réponse
eddie

Personnellement, en ce moment, j’ai 5 tornades à la maison et j’attends qu’une chose : le CALME et le SILENCE ! (bon, relatif, quand ils seront partis, il me restera chouquette, quand même)

Réponse

Laisser un commentaire