Recevoir

 

Renaissance

Donner est parfois plus facile que recevoir.

Comment en effet n’en faire ni trop, ni pas assez, pour remercier. Pour que le merci sonne sincère quand il l’est. Alors forcément, tellement préoccupée d’y mettre la juste mesure, je m’empêtre dans mes mots qui me sont pourtant d’habitude si faciles à écrire.

Parfois il est plus facile de donner.  Du temps, de l’attention, un mot gentil. Pas forcément un présent qui ait de la valeur. Parfois il est plus facile d’inonder l’autre de sa présence ou de ses marques d’affection, au risque d’en oublier que celui-ci n’a peut-être rien demandé, ou pas tant.

Il est plus facile de donner sans réfléchir, car recevoir amène forcément à la réflexion. Ramène à l’enfance. A l’amour reçu et perçu comme tel, à l’amour reçu et non reconnu, à l’amour non dit, à l’amour refusé parfois.

Donner c’est aussi acheter. Penser que l’on peut acheter l’amour dont on a manqué enfant. C’est aussi dominer, faire de l’autre son obligé.

Recevoir s’apprend. Doucement. Un peu comme le renard se laissait apprivoiser par le Petit Prince. Tout doucement. Recevoir présuppose que l’on s’estime digne de recevoir, et non seulement capable de donner.  Donc que l’on soit humble,  et qu’on  s’aime soi-même un minimum. Savoir recevoir, c’est savoir s’aimer.

Ca ne s’apprend pas tout seul. Ca s’apprend parce qu’un jour quelqu’un te dit :

C’est comme ça. Tu prends, tu reçois, et tu ne discutes pas.

La veille encore,  je ne savais pas quoi faire de mes mains ni de mes mots, ni de mes maux. Savoir recevoir, c’est aussi savoir aimer, pour ne pas gâcher la joie de donner de l’autre.

Je prends, je reçois, et je ne discute pas. Je dis simplement:

merci

Et moi seule sait que derrière ce merci articulé comme je peux, il y a merci de m’aider à grandir, merci de m’ouvrir les yeux, merci de m’avoir appris à recevoir.

Et pour le coup, le cadeau est carrément obèse.

Les commentaires

Violette Bleue

Quand on donne, on se fait plaisir à soi aussi, on ne se pose pas de questions, mais quand on reçoit on est directement acteur du geste, notre réaction compte beaucoup.

C’est beau de recevoir, et savoir recevoir l’est tout autant.

Réponse
Violette Bleue

Merci 🙂
J’ai connu des personnes qui disaient sans arrêt « ho il FALLAIT PAS » au lieu d’un simple merci… Un jour je leur ai fait un cadeau encore plus beau et ce jour-là ils ont dit « merci ».
Un Merci aussi est un cadeau.
Bon après il semble que ton billet soit sibyllin mais peu importe le message est là 🙂

Réponse
cétoile

Je vois très bien de quoi tu parles.
Donner pour acheter, faire de l’autre son obligé…beaucoup de personnes ne sont pas à l’aise avec le don et recevoir,c’est un long travail.
J’ai lu un bon bouquin là dessus qui m’avait bien éclairée « les relations durables » éditions Odile Jacob bon le titre n’est pas folichon mais c’est quand même de ça qu’on parle..relations saines et tout…
alors il est juste de te dire MERCI pour cet article non? 😉

Réponse
Nanette

Je suis d’accord : recevoir c’est difficile. Même un stylo, une carte, un pot de fleur…

« C’est comme ça. Tu prends, tu reçois, et tu ne discutes pas. »
C’est une phrase que tu m’as dite il n’y a pas si longtemps et au fond de moi, j’ai eu beaucoup de mal à la recevoir et à recevoir votre cadeau. ça à avoir avec l’estime de soi c’est exact.
Apprendre à recevoir, c’est quelque part réussir à oublier qu’on vous a mis dans la tête qu’on en était pas digne. Qu’on était pas digne de quoi que ce soit en fait…

Ton texte me remue beaucoup, tu sais. Toujours le mal de mère, décidément…

Réponse
bbflo

whaouh… je n’avais jamais réfléchi à ça sous cet angle. Et cela remue des choses pas forcément très agréables.
Très intéressant, en tout cas.

Réponse
asdetrefle

T’as raison, j’aime bien les gens qui me font des cadeaux! 😀
C’est un langage, en fait, cet échange donner/recevoir… tout ce qui est caché derrière le présent: attention à l’autre, réflexion…

Réponse
Fanny Cloé

très beau texte, et tellement vrai. J’ai toujours eu beaucoup de mal à recevoir, il m’est tellement plus facile de donner sans rien demander…

Réponse
Poulette Dodue

Mes pensées me font vagabonder mais pas (encore ?) pondre ! Pis dis Oh j’ai beau avoir le croupion large un oeuf d’autruche quoi !!!

Réponse
bergie

j’arrive de chez mère bordel avec ton histoire de couille violette et je tombe sur ton article tout sérieux oups choc!! ah la magie de la blogopshère! auj je racontre « presque » mon accouchement

Réponse
madamezazaofmars

Joli texte qui me touche car j’ ai du mal a exprimer mes sentiments, a dire un simple merci…

Réponse
alice

mais certaines personnes recoivent et ne donnent rien… c’est bien mieux d’avoir à apprendre à recevoir que d’apprendre à donner…

tu dois vraiment être une chic nana…

Réponse
eddie

ton texte est très beau et me fais remonter des souvenirs…
Toujours donner peut être suspect (faire de l’autre son obligé…) toujours recevoir sans jamais donner n’est pas super non plus… trouver le juste milieu, sincère, spontané… difficile, un vrai défi 🙂

Réponse
Cécile

Juste merci pour ce texte que j’ai reçu comme un cadeau car ton texte m’a réellement parlé, ému, pour ma part c’est un peu du vécu tout ce que tu y as mis …

Réponse

Laisser un commentaire