Tetris et moi, pas du tout

Les souris sortaient en pleurant de mon fridge ayant durement encaissé la période de fêtes pendant laquelle je ne glisse pas le bout de mon escarpin pailleté dans la moindre grande surface débordant de calories et blindée de monde.

 .

La préparation des repas commençait à devenir un casse-tête, et ça râlait ferme dans les rangs des amateurs de desserts, des mangeurs de chocolats et autre Pampers-addict.

 .

C’est ainsi que mercredi soir, contrainte et forcée, je me retrouvai à pousser un caddie comme d’habitude récalcitrant dans les allées du frère ennemi d’Edouard.

.

Comme à chaque fois, je me concentrai pour  remplir l’espace et m’organiser de manière rationnelle (Gromiiiit ! ) (là on voit s’il y a de vrais vrais vrais connaisseurs dans le coin), sachant pertinemment que l’entreprise finit toujours en queue de nouille.

 .

Et en effet. Là où l’Homme est jouasse et prend le caddie après passage en caisse pour un jeu de Tetris géant, marquant des points à chaque marchandise encastrée parfaitement parmi ses congénères sans le moindre interstice, et m’interdisant de poser quoique ce soit sous peine de fausser son jeu favori, je suis très vite dépassée par la dextérité des caissières payées au client/heure (les pauvres, et attention à la ligne bleue surtout).

 .

Faut dire qu’aussi, l’intérêt de cette entreprise finalement si éphémère m’échappe un peu, si ce n’est de faire rentrer après tout ce qui était dedans avant, ce qui semble parfois impossible de premier abord, mais comment font-ils. Bref toujours est-il que j’avais une fois de plus oublié mes cabas de ménagère écolo, et avec un sourire en m’imaginant l’Homme tout à son kif préféré, je fis de mon mieux.

 .

Quatre litres de sueur plus tard, je sortis en poussant toujours mon caddie en crabe. Pluie tropicale sur restes de verglas et de neige. Je parvins tant bien que mal à ma voiture, et c’est là que ce fut vraiment le n’importe quoi et que j’éclatai de rire sous la pluie au vu du résultat.

 .

Tetris et moi, on n’a jamais été très copains.

 .

 

Level failed.

Les commentaires

Lola

Comme miss Cz, trop forte à Tetris… au supermarché, je m’amuse même à trier en caisse entre ce qui va au garage (gros stock), ce qui va au frigo/cuisine, ce qui va dans le reste de la maison (sdb etc…) dans mes différents sacs… na na nère !

Réponse
Valérie

Put***** Tu viens de me donner une méga bonne excuse pour envoyer monsieur faire les courses!!! c’est lui qui me bat toujours au Tétris!!!!!!

Réponse
sabine

« l’entreprise finit toujours en queue de nouille » quoiii? qu’est-ce que tu dis là sur les associés ? :0)

Et gruau d’or, qu’est-ce que c’est que ce truc! quoi c’est pas le sujet?

sinon moi aussi c’est comme ton caddie, mais dans mes placards 🙂

Réponse
sabine

un paquet de Gruau d’or s’est caché dans ce caddie, sauras-tu le retrouver?

Griffon d’or?? Mlle Commandante a un clébard en or?

Réponse
Béatrice

Ici aussi l’Homme adore jouer à Tétris : à lui le rangement des courses, du coffre avant de partir en voyage, de la cave …. C’est cool !!! (bon, ceci dit, je ne suis pas trop nulle non plus …. 😉 )

Réponse
LMO

Je suis nulle en tetris moi aussi…

Nan mais prendre des photos de ton coffre, ton abnégation bloguesque ne connait aucune limite! 😀

Réponse
leoetlisa

On dirait moi, j’oublie tout le temps mes sacs et je refuse d’en acheter, j’en ai des tonnes au garage : faut pas gâcher ! Mais mon homme il fait la gueule quand il doit vider le coffre !

Réponse
Ali

Hahahaha j’ai jamais pensé à jouer à ça moi !
Bon en vrai je mets très rarement les pieds en supermarché… en général c’est mon mec qui s’y colle. Mais j’achète presque tout ailleurs. A part les irréductibles ketchup/coca/knacki…

Réponse
Zette

Comment j’étais trop forte à ça au lycée!
Que même on faisait l’attraction, que le patron du bar il mettait toujours des pièces de 10 balles dans nos poches pour qu’on rejoue.

Mais avec les courses, je suis une newbie.

Et ça donne pareil que toi, même avec la laitière (à quoi, j’espère au caramel, sinon je t’achève à la pelle à neige)

Le pire, c’est quand tu prends un truc dans le coffre et que tout se casse la goule.

Réponse
bbflo

ici aussi l’Homme adore jouer à Tetris… dans ma réserve de bouffe. Et lorsqu’il décide de faire une petite partie, il termine invariablement par sa phrase favorite « ben tu vois qu’en fait y’a plein de place dans ce placard, suffit de ranger correctement ! ».

Dans les jours qui suivent (c’est à dire jusqu’à ce que j’ai remis le bordel), compter 12 bonnes minutes pour simplement sortir une boîte de sardines !

Réponse
Bismarck

Le problème, c’est que les trucs lourds, si on les met au fond du caddie, on les sort aussi en dernier. Et alors, forcément, le pack d’eau et le paquet de couches se retrouvent au-dessus des oeufs et des paquets de chips, dans le coffre…
Essaie encore!

Réponse
thenewme

Je suis championne de Tétris… à l’ordinateur. Mais je ne mets jamais mes dons en pratique. J’essaie juste de mettre les bouteilles et choses un peu lourdes au fond de mon sac recyclable mais c’est tout. C’est vrai aussi que je n’ai pas de voiture et que le supermarché est en bas de chez moi. Et j’ai bien compris la référence à mon chien préféré (tu me prends pour qui? 🙂 )

Réponse
Cathy B

Chez moi aussi les courses c’est le boxon… dans le caddie et quand je transfers dans le coffre de mon pourtant monospace… ça ne rentre pas !!!

Réponse
Camembert «

[…] horreur de faire les courses, sauf quand Jules vient me sauver. Les courses, c’est vraiment un truc d’abruti : tu poses tes provisions dans ton caddie, tu te […]

Réponse

Laisser un commentaire