Le bonheur des autres

 

Il m’arrive souvent, en voiture, de me surprendre à sourire en entendant à la radio les cris d’euphorie des gagnants des jeux organisés par pratiquement toutes les stations afin de fidéliser leur public.

.

Il m’arrive souvent, dans la vie, de me réjouir d’une bonne nouvelle qui ne me concerne absolument pas.

 .

Il m’arrive souvent de sauter de joie moi aussi, quand un proche me fait part de son bonheur, de sa chance, d’une opportunité qui lui est offerte. Ma joie est, honnêtement, toujours sincère et dénuée de la moindre trace de jalousie ou d’envie.

 .

Si chacun porte sa croix, pour chacun aussi la roue tourne un jour, et il m’est naturel de m’en réjouir.

 .

Le malaise que j’éprouve quand je décerne chez mes semblables cette envie malsaine tourne presque au mépris. Seraient-ils aussi pressés de partager les moments plus difficiles à vivre ?

 .

L’agacement de lire ci et là ces « t’as trop de chance » ou « oh comme je t’envie, je suis verte » ou encore « il ne m’arrive jamais rien de bien, à moi » me fait régulièrement sortir de mes gonds et devenir franchement désagréable. Ne peut-on pas, de temps en temps, être heureux du bonheur de l’autre sans continuellement tout ramener à soi ?

 .

Quelle déception donc de lire sur le visage de mon aînée ce sentiment pas joli-joli quand son frère ouvrit son cadeau d’anniversaire ce soir-là. Je laissai les bougies se souffler et le gâteau se partager avant d’aborder le sujet avec elle en privé.

 .

Ah oui, c’est dur d’accepter qu’il y aura toujours un voisin dont l’herbe sera plus verte. Mais faudrait pas oublier de tondre sa propre pelouse, non plus.

 .

En regardant bien, y a sûrement des pâquerettes dedans.

.

Les commentaires

cranemou

ah oui, ah oui, je te comprends bien! Mais c’est pas forcément évident de réprimer ce sentiment. Pas toujours. Je me prends souvent à dire « quelle chance elle a ou il a » pour telle ou telle raison. Ce n’est pas de la jalousie maladive, mais je pense que de toute facon, nous ne sommes jamais contents de ce que l’on a.
Enfin, vu que globalement, ma vie va bien, j’essaie de ne pas trop me plaindre.

MAIS, Dieu du Loto, si tu m’entends (juste pas grand chose, hein,de quoi pas trop se soucier quoi!) ;D

(N°1 commence à comparer la grosseur des paquets avec sa soeur, effectivement, ca me rend dingue)

Réponse
Béatrice

Je connais bien ce « sentiment pas joli joli » …. Combien de fois j’ai dû expliquer à Grand Mec N°1 que c’était chacun son tour … et qu’on pouvait se réjouir pour les autres … Pas simple …

Réponse
Zette

Alors ça je crois que c’est impossible à gommer entre frère et soeur, ni entre frère et frère ni entre soeur et soeur.

Y a toujours le « ptain, l’est mieux/plus grand/plus cher que le mien »

Mais ce que je souhaite à ce moment-là, c’est qu’ils en veuillent à moi plutôt qu’à leur frère ou soeur.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Frère et soeur, c’est normal, il y a l’enjeu inconscient de l’amour des parents, puis c’est comme ça qu’ils se construisent. Mais c’est plutôt de la part des adultes, voire même, disons le franchement, de l’esprit qui règne en ce moment sur la blogo féminine, que ça me gave sévère (l’exemple des mômes c’était juste pur adoucir ;-))

Réponse
cleopat

évidemment j’aime gagner aussi, mais je suis très contente de voir la joie des autres s exprimer
-je suis comme une andouille devant la télé avec les larmes aux yeux si une personne remporte le gros lot!
et j aime aussi envoyer un petit message qui dit « surprise » ou « bravo » à une fille, dont je connais le pseudo et qui a gagné
pas du tout de l hypocrisie! car parfois je me dis aussi zut j aurais aimé être à sa place, mais jamais je ne clamerais une quelconque rancoeur!
de plus ce genre de réflexion est blessant pour celle qui a gagné!
un « mot »,ou plus exactement une onomatopée qui m’a d ailleurs toujours un peu désarçonnée, c est « pfff! »car souvent ça sent la jalousie ou le mépris !

Réponse
Poulette Dodue

Etant une grande optimiste e (et une enthousiaste de l première heure !!) je suis heureuse pour les bonheurs des autres…
Cacahouète a bien du mal a intégrer cette notion, on en discute…
Bises

Réponse
Mimilady

Je crois que c’est inévitable cette envie, cette jalousie… chacun rêve de ce qu’il n’a pas… en témoigne notre chère société de consommation… A nous d’apprendre à nos enfants la générosité, le plaisir de se réjouir pour et avec les autres! Et encore plus si cela ne fait pas partie de leurs traits principaux de caractère!

Réponse
Me, Myself and I

Ah ben moi quand je dis « t’as trop de la chance », c’est parce que je suis contente pour la personne, pas parce que je l’envie…
Je ne m’étais jamais dit que ça pouvait être interprété dans ce sens, va p’t’être falloir que je change d’expression moi !

Réponse
Raquel

Putain t’as trop de chance de te réjouir du bonheur des autres, je suis verte, comme je t’envie ! 😛

Je partage comme toi avec beaucoup de joie le bonheur des autres, et je ne connais pratiquement pas le sentiment de jalousie, C’est vrai que du coup, c’est dur de voir ça dans les yeux de ses enfants, même si on sait que ce n’est pas pareil 🙂

Mais quelque part, il vaut mieux que tu aies « vu » ce sentiment, de façon a pouvoir lui poser des mots, le pire ce doit être de le vivre et de le garder pour soi ! ça doit te bouffer de l’intérieur !

Réponse
bbflo

Alors pour le coup, la jalousie est un sentiment qui m’est totalement étranger. Et le bonheur des autres me fait toujours plaisir.
(D’ailleurs je partage aussi facilement la peine des autres et pleure si je croise un cortège funéraire alors que je connais personne, donc c’est peut-être juste une empathie maladive ?)

Réponse
O-M

Franchement jamais je n’envie les autres dans aucun domaine… je pense que ce qu’ils ont c’est ou mérité ou choisi…
Je me contente de ce que j’ai (modestement) dès l’instant que ça me convient!

Ah les anniversaires, chez moi pas de problème, les garçons l’ont à la même date donc c’est en choeur qu’ils ouvraient leurs paquets….pour la petite soeur je n’ai jamais vu aucune envie, au contraire, vu la différence d’âge ce sont eux qui offraient…

Réponse
Aurélie

Oh que oui c’est agaçant les « vous avez toujours de la chance de toutes façons »… Là avec nos problèmes de construction on nous dit moins qu’on a de la chance curieusement !!!

Réponse

Laisser un commentaire