Femme qui rit…

Puisqu’à défaut de rire, je me prends ces jours-ci pour une sociologue à deux balles, j’ai décidé de t’instruire jusqu’au bout de mes démâlés kilométriques avec cette histoire de rire.

 .

Tu as remarqué que l’humain rit, certes, mais que son rire est comme qui dirait comme une empreinte digitale : unique.

S’il n’y en a pas deux les mêmes, il est cependant possible de les classer en différentes catégories

 ..

  •    La qui rit que quand on la chatouille

 La qui rit que quand on la chatouille ne nous intéressera pas très longtemps, sachant que j’aime moyen chatouiller les filles, je préfère me passer une couche de topcoat. Donc on l’entend jamais rire, et peut-être qu’en fait ça vaut mieux.

 .

  •    La qui rit discret

A ne pas confondre avec celle qui précède. La qui rit discret ne se fait jamais remarquer dans le bus, son rire est comme elle finalement : transparent. La qui rit discret a peut-être mauvaise haleine, ou une dentition pas très heureuse, va savoir. La qui rit discret se contente parfois d’un sourire, même si un rien l’amuse. Parfois, elle met sa main devant sa bouche pour rire, que tu crois qu’elle baille d’ennui, mais non, en fait, pas du tout.

 .

  •      La qui rit vulgaire

La qui rit vulgaire te fait admirer ses plombages, et son chewing-gum collé à la molaire droite, au fond. Elle se tape des grands coups du plat de la main sur les cuisses et pousse généralement des hennissements que même à Longchamp c’est plus classieux.

 .

  •  La qui rit communicatif

Un rien lui suffit, elle a plein de jolies ridules au coin des yeux, et quand elle rit, tout le monde s’arrête de parler et peut pas s’empêcher de rire avec elle. Son rire est sonore sans être bruyant, il chante et cascade.

 .

  •   La qui rit forcé

Pour avoir l’impression d’en être, elle croit qu’elle doit rire à la moindre occasion, montrant par là qu’elle n’est pas coincée, pas chieuse, pas à l’ouest. Donc elle ricane bêtement, même quand Jean-Théodore raconte pour la douze millième fois comment il a fessé Marie-Ségolène, la dernière fois qu’ils ont baisé, en 1992. Le 14 septembre, précisément.

Si elle est étrangère, voire carrément asiatique, peut –être qu’en fait elle capte rien,  et qu’elle rit de gêne – on le serait à moins.

 .

  •    La qui rit comme je voudrais rire

Parce que bordel, c’est quoi ce grincement / rire de chèvre / de canard / de poney / de hyène /de dauphin / de Thierry Roland / (ajouter les mentions utiles ) que je me paie, là, alors que cette fille, là, si distinguée, émet un son délicat et musical qui ressemble à un joli carillon chahuté par le vent ornementé d’une rangée de dents blanchissimes rangées comme des perles sur un collier de Marie-Chantal, la bouche joliment rouge qui a pas filé de partout,  hein ?

Moi? Il m’arrive de pleurer de rire, le mascara au milieu des joues. Ca s’appelle rire comme un panda.

:

 

Les commentaires

chocoladdict

j’ai une copine qui a un rire communicatif, j’adore aller au ciné avec elle même si le film n’est pas très drôle je suis sûre de rire rien qu’à l’entendre !

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

J’ai écrit ce billet limite spéciale dédicace à une amie, que tout le monde se tait et se marre dès qu’elle se met à rire, même si on sait pas pourquoi. J’adore. En Teutonie du Grand Nord, l’une de mes collègues avait ce rire, et j’ai rigolé pendant 5 jours sans interruption, grave.

Réponse
La Mère Joie

Ici l’accusation de plagiat : Non seulement vous utilisez comme dans mon billet du jour les mots « tu » « à », l' » etc. (liste non exhaustive) mais en plus vous ajoutez « Marie-Chantal » et « panda ».
Attaquée en justice bloguesque vous êtes.
Heureusement que j’avais gaulé le coup du « mocassin à gland » à la folle de Lyon ! Cela jouera en votre faveur.
RV samedi pour règlement de comptes sur Touiteur !

Réponse
bbflo

moi je ris relativement discrètement… mais comme je suis secouée de soubresauts inélégants, c’est pas mieux.

Réponse
O-M

Quand je ris j’ai envie de faire pipi…..ou le contraire

Quoi c’est l’âge, attends un peu sale gosse !!!!

Réponse
Me, Myself and I

Je pense avoir le rire communicatif, même si je ne sais pas s’il chante… J’ai une voix de petite fille, donc un rire de petite fille… Il paraît que c’est mignon, je ne sais pas si ce sera toujours le cas à 40 ou 50 ans !
En tout cas ce que je trouve mignon c’est ton expression « rire panda », je crois que je te la reprendrai si tu n’y vois pas d’inconvénients !

Réponse
Kat - Boitatrucs

Je débarque, alors déjà coucou, hein, on est entre gens de bonne éducation 😉
Oh que je me suis imaginée chaque type de personnage, en lisant ton billet !
Merci petit panda ! 🙂

Réponse
bergie

parait que j’ai le rire communicatif! (dixit plusieurs de mes collègues de bureau) en plus j’ai le rire facile / ou plutot parfois le rire nerveux genre j’en ai trop marre du client/dela situtation faut que ca sorte

Réponse
Miss Cz

il m’arrive de grogner comme un porc quand je ris trop fort… pas classe du tout le « CRANNNNNNNNN »

Réponse
Poulette Dodue

Mes collègues se marrent beaucoup avec moi ! Mais je crois que c’est paceque je suis la bouffonne de service ?!
Sinon j’adore ton rire, je profite donc du sujet pour te le dire wala !

Réponse
MissBrownie

Euh… je ris discret mais en montrant mes dents 😉
Parfois même mes gencives … Ca veut dire quoi ? Que je ris comme une jument ???

Mon fils a un rire super communicatif, j’adore 😉

Réponse
Papillote

j’avais lu un article qui expliquait que le rire montrait la personnalité. rire en « hihi » c’est être timide, haha extraverti… je ris en « hinhin »mais c’était pas expliqué. je sais pas comment je dois le prendre

Réponse
thenewme

Moi je ne ris jamais. Je ne ris qu’intérieurement. Je vis dans une grotte aussi. Allez je sors, je vais boire du zzcc.

Réponse

Laisser un commentaire