Juste le temps de cligner des yeux

Un jour de presqu’été, il n’y a pas si longtemps,  je suis devenue mère pour la première fois.

 

Quand elle était bébé, l’autre soir, j’ai mis la boîte à musique et j’ai quitté sa chambre sur la pointe des pieds. Elle avait le pouce en bouche et croyait au marchand de sable.

 

Juste le temps de cligner des yeux.

 

Ce matin j’ai ouvert la porte de sa chambre pour aller la réveiller, et j’ai découvert une presqu’ado habillée devant son miroir, tentant de dompter sa crinière de lionne.

 

Je n’ai pas vu le temps passer, je n’ai pas cru les rides au coin de mes yeux, je l’ai vue grandir sans réaliser.

 

Elle a presque dix ans, et ce matin, nous sommes allées ensemble à la journée d’accueil du Collège.

 

J'ai 10 ans, je sais que c'est pas vrai mais j'ai 10 ans...

 

 

Merci à Zette pour sa conception du temps pas si farfelue, tout compte fait.

14 réflexions sur “Juste le temps de cligner des yeux

  1. J’ai mis des allumettes au fond de mes yeux.
    Demain, il passe son code.
    Mercredi prochain, un concours.
    Dans 2 mois, le bac…

    Quelle connerie cette histoire de cligner des yeux…

  2. wow… ça fait peur ! C’est dangeureux de cligner des yeux. Mais finalement, ce n’est pas pire que de les garder fermés :)

    Merci pour ce très joli billet !!!

  3. Oh làlà… il bat des mains, découvre ses pieds, mange de la purée, fait ses dents, va à l’école (ah, ouf, en poussette…) il a 4 mois, je ne vais plus fermer les yeux!!!!!

  4. Ping : L’autre bout de la lorgnette «

  5. Ping : Fichée «

Laisser un commentaire