La langue de Goethe et les ors de la République

De temps en temps il est de bon ton, quand on est un parent d’élève bien éduqué, d’aller montrer sa motivation à suivre son enfant dans sa scolarité, afin qu’il s’y épanouisse et ressente l’osmose parfaite entre les équipes éducative et parentale. (Parent, ici, tu as le droit de rire.) 

Et pas rien qu’en poussant une bonne gueulante des familles quand le carnet de notes craint du boudin, alors que t’as pas ouvert le cartable depuis octobre. (Toute ressemblance avec des personnes connues serait bien sûr pure fiction et affabulation certaine.) (Ahem.)

 

Parfaitement, même s’il est en CM2. En fait, non, surtout s’il est en CM2 MAIS que tu en as d’autres qui suivent. Sinon tu t’en tapes, on est bien d’accord.

 

C’est donc pleine d’enthousiasme que je me portai volontaire, pour la troisième année consécutive, pour accompagner une petite vingtaine d’élèves de sept à onze ans en Teutonie, à la rencontre de leurs cousins correspondants germains, et leur faire profiter de ma totale maîtrise de la langue de Goethe.

 

Alors je ne vais pas être mesquine et dire qu’il a flotté tout la journée, on dirait que je suis médisante, alors que c’est même pas vrai, en fait il a (vraiment) flotté toute la journée. J’en ai profité pour choper ma sixième cystite de l’année, j’ai bien cru que j’allais me décevoir et faire baisser ma moyenne depuis les derniers antibios, mais non.

 

Alors en sortie scolaire, t’apprends plein de choses. Notamment pourquoi les profs ont besoin de deux mois de vacances d’affilée, oui.

Et aussi que Louis XIV était surnommé le Roi Soleil parce qu’il aimait beaucoup l’or et qu’il en mettait partout (je cite), que nous ne sommes pas européens, que les beffrois sont des tours de la peur et puis, surtout, que les Gobelins sont des petites créatures aux oreilles pointues qui tissent les tapis la nuit…  

 

Pour éviter que leur instit’ ne saute par la fenêtre de la très belle salle de réception de l’hôtel de ville où nous étions reçus (sous les ors de la République, mais l’autre, et du Roi Soleil en personne), on a filé aux gamins des sandwiches au fromage et au concombre germanique, suite à un petit bug organisationnel côté teuton, qui a donc mis à mal la réputation de nos voisins. Ils ne se sont doutés de rien, trop occupés à tenter de comprendre l’hilarant

 

Magst du Sex ?

Ja, sieben und acht auch…

 

C’est qu’à dix ans  y a du level des deux côté de la frontière, faut pas croire…

Les commentaires

Mme Déjantée

Oulala moi qui, avec mon anté-pré-ado (8 ans au compteur) en suis toujours au jardinier urinant sur ses trop pudiques tomates, au chewing gum de tarzan sautant de branche en branche et à la rigueur, de toto finissant dans le lit de la maîtresse… je me dis que j’ai encore de beaux jours devant moi… surtout si il passe les 5 ans à venir à me décliner dans toutes les langues européennes… !!!

Réponse
bbflo

s’intéresser à la scolarité de son enfant, c’est un devoir… mais accompagner la classe à une sortie scolaire, c’est de l’abnégation ! 😀

Réponse
bismarck

C’était pas drôle?
Moi, j’aimerais bien que tu développes le coup du « nous ne sommes pas européens ». A la frontière, comme ça, ça me fait bizarre.

Réponse

Laisser un commentaire