Les vacances, c’est pas trop tôt

 

Ca y est, elles sont au bout de la journée. On les touche du doigt, juste après l’ultime goûter d’adieu de cet après-midi.

 

Pendant environ 35 semaines, il a fallu les secouer le matin, alors qu’ils se lèvent sans effort le week-end à une heure où moi, j’aimerais bien profiter encore un peu de mon oreiller. Pas de mon amoureux, celui-ci se lève dans le meilleur des cas à 5h30, de janvier à décembre.

 Trente-cinq semaines de pénitence pour tout le monde, ce qui donne, en vrac, pour les deux aînés seulement (et après tu comprends pourquoi la Pili-Pili, c’est no way qu’elle aille à l’école en septembre)

 

  • 280 cartables préparés, parfois récupérés à la dernière minute parce qu’oubliés dans l’entrée
  • 280 goûters glissés amoureusement dedans, choisis selon les goûts de chacun (ne pas se tromper, ne pas se tromper, sinon ils ne mangent pas et c’est sûr, ils vont mourir d’inanition)
  • 70 sacs de sport préparés
  • 70 sacs de piscine ficelés
  • 70 rappels à l’ordre concernant le sac de musique
  • 35 recherches de la seconde ballerine de modern jazz
  • 35 camouflages de pantoufles dans le cartable pour le cours d’éveil musical
  • 280 rappels à l’ordre : « t’as fait ta flûte ? »
  • 70 sacs avec les affaires de handball préparés
  • 140 demandes faux-cul « t’avais des devoirs ? », parfois, il faut bien l’avouer, le lundi matin sur le verre de jus d’orange
  • 35 gueulantes parce que le matériel d’équitation n’est pas près comme promis au moment de partir, le plus souvent le samedi matin aux aurores, été comme hiver
  • 280 « dépêche-toi, je vais être en retard », « habille-toi », « tu es passé aux toilettes ? », « t’as nettoyé tes moustaches ? », « mais où as-tu encore laissé ton manteau / tes gants / ton écharpe / ta casquette ? », « mets tes chaussures, on y va »
  • 280 « je m’en fous de quelles chaussures tu mets, c’est une question de riche ça, tu en es conscient au moins ? on va dire celles que tu trouves le plus vite, dont tu trouves les deux mêmes, qui sont pas pleines de boue, que tu sais attacher seul, ce sera très bien »
  • 100 signatures diverses et variées
  • 10 gâteaux confectionnés
  • 4 conseils d’école
  • 12 conseils municipaux pour faire entendre la voix de l’école et des parents
  • 1 barbecue sous la pluie
  • 1 gala, 4 examens, 2 auditions, 1 tournoi, et autant de crampes d’estomac
  • 2 sorties scolaires accompagnées
  • 1 nombre incalculable de trajets en voiture tous azimuts

 

 

Alors les vacances, c’est pas de refus. Grosse fatigue.

Et pour que tout le monde en profite, surtout moi qui attendrai la quille jusqu’au 20 août, il faut la jouer fine et mettre direct tout le monde au parfum. Ce matin, une petite mise au point fut donc nécessaire afin de pas faire chier partir sur de bonnes bases bien saines.  

Vous êtes en vacances, alors vous allez pas m’emmerder être responsables de vos affaires. Pendant deux mois, je vais plus me casser le cul plus rien glander compter sur vous pour me faciliter la vie. Ce sera service minimum à tous les étages. Ce qui sera oublié, vous vous le mettrez où je pense en passerez. Et je ne rachèterai pas les affaires perdues, cassées, égarées,  le budget de la Liste de Fournitures du Collège a plombé tous les autres, y compris celui de ma ‘thuitième paire de sandales en soldes, c’est un scandale des cadeaux de joli bulletin, c’est ballot, nan je rigole.

 

Me demande s’ j’ai pas refroidi un chouille l’atmosphère…

 

 

 

Les commentaires

accrochocolat

mon fils ne comprend pas vraiment que les vacances c’est encore resté à la maison pendant un mois (et se lever tôt pour que je l’amène chez l’ass mat!)

Réponse
Brodeuse du Phare

J’adhère, je superglue ! C’est ça les vacances !! et je pleure aussi vu que Junior commence sa scolarité dans deux mois et que je vais moi aussi avoir droit à tout ça pendant près de 20 ans… (et même plus si jamais une petite soeur se pointe en douce…)

Réponse
Marjoliemaman

Je commence à me demander pourquoi j’ai fait deux enfants et je me dis que je vais devoir multiplier par 3 les phrases à répéter car mon fils est dur de la feuille. Sinon, quelle barre de rire, merci 😉

Réponse
Kelly

Ho la la meme chose, meme punition, le tout multiplié par 5 (que des filles) durant toute l’année .
J’ai peut etre un peu plus de chance, l’ainee entre en cm2, les 2 premières jumelles entrent en CE2, les deux petites dernières (jumelles egalement) vont en CE1. Avec un peu de chance, elles s’entraident beaucoup et me font un peu d’air, nous avons la chance de partir a la mer 5 semaines.
Mais que ce soit pour deux ou 5, les rappels les sacs, les cours de chacune (danse, piano, solfège, natation) sont les mêmes pour les 5 !!!! C’est super pratique et je ne me trompe plus.
Vive l’ete pour les enfants, mais aussi pour les mamans et les papas qui changent de rythme un moment.
Bien amicalement, Kelly

Réponse
madamezazaofmars

Mon fils est en vacances depuis 50 minutes et c’est deja la foire, ça promet !!! Mais j’ adore l’ avoir avec moi

Réponse
Zette

Oh purée déprimante ce décompte.
Je veux pas le relire.
J’aime bien le « 1 nombre incalculable de trajets »
Là je crois que même toi t’as eu les schpeppes de compter 😀

Réponse
clemlamatriochka

Oh mais tu dois être crevée après avoir fait tous ces calculs !
1 seul barbecue et il a plu, c’est quand même pas de chance ça !

Allez, bon courage pour les vacances maintenant

Réponse
Xtinette

Oulala, j’avais pas fait les comptes ! Tu as donc été une maman occupée puissance 280 ! Pas hâte que mon petit aille à l’école tiens ! 😉

Réponse
MrsB

Oui et quand la ritournelle s’arrêtera, qu’ils voleront complètement de leurs propres ailes, on sera bons à jeter dans une maison pour vieux radoteurs.;)

Réponse
Fredauboulot

J’avais jamais compté. J’comprends pourquoi j’chuis crevée.
T’as oublié quand même tous les RV médicaux et les récupérages catastrophes à l’école pour cause de fièvre…

Réponse

Laisser un commentaire