Secouée, moi?

 

L’autre jour, quand c’était encore l’hiver, début juillet je veux dire, Mère Bordel me demande:

 

Ca te dit de prendre un bain d’Orangina ?

 

Cette nana n’a décidément pas toutes ses canettes dans le même frigo, mais comme moi non plus, en fait, je dis :

 

Vas-y, fais péter les bulles !

 

Quelques jours plus tard, un gentil livreur zélé dans son petit camion fait un frein à main devant la maison, larguant au passage sept immenses caisses, contenant à peu près mon poids en Orangina. Ce qui fait sacrément du volume, l’Orangina étant moins dense que la Mentalo. (Ah ah ah. ) (Je suis pathétique.)

 

Depuis, quand les copains débarquent pour l’apéro, on dit :

 

Tu bois quoi ? Un Orangina ou un Orangina ?

 

On se poile, nous.

Le plus dur, c'est pas de choisir, c'est de ranger.

 

Merci à OranginaFrance et à Mère Bordel !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires

Cambroussienne

Deux hypothèses pour la réalisation de l’Orangina bleu (au schtroumpf donc)..

1. Prendre un schtroumpf pas trop gras et un blender, passer le tout au mixer…
2. euh, j’ai bien une idée mais j’ose pas….

Réponse
O-M

J’ai cru que c’était une connerie, tu venais de te rendre compte que t’es secouée…oupssss !!!!!

Réponse
Cambroussienne

Photos rafraîchissantes, oserais-je dire pétillantes (hum, c’est fait !) ? Sympa ton idée de révéler le négatif pour mettre en lumière le bleu de méthylène présent dans l’Orangina :-b

Réponse

Laisser un commentaire