Pré-vacances

La période d’avant vacances est une période toute particulière, mélange de fatigue intense et d’excitation fébrile. Les deux conjugués entraînant une danse de Saint-Guy de tes neurones, ça va de soi. C’est donc une période où tu réfléchis à des tas de questions plus essentielles les unes que les autres :

 

  • tu encourages tes poils à pousser plus vite, pour être fin prêts pour le pot de cire de la veille du départ.
  • depuis une semaine, tu étires le Nutribronze jusqu’en haut des cuisses, alors que d’habitude tu t’arrêtes légèrement au-dessus des genoux.
  • parallèlement, tu uses et abuses du gommage, pour que ta peau soit parfaite le jour J. Ce qui est parfaitement idiot, rapport au Nutribronze
  • tu fais des essais de vernis de putasse (on en reparle vendredi ?), résistant de justesse à l’arc-en-ciel, trop Miss Camping touch.
  • tu te demandes si tu pars avec des cheveux gris ou si tu vas flinguer ta couleur toute neuve à l’eau de mer.
  • quand Jürgen de la compta te demande un rapport circonstancié pour la semaine prochaine, tu es bien désolée, mais là, tu t’en fous le refiles à Collègue Choupi, qui lui, est déjà rentré, le pauvre.
  • tu jouis quand tu prépares, trois jours à l’avance, ton message d’absence : je serai absente pour les trois prochaines semaines, hiiiiiiiihaaaaaaaa !
  • tu déclines toutes les invitations à des réunions chiantes d’un jouissif (oui encore) : ah c’est ballot, je serai EN VACANCES, hin hin.
  • les conversations de la cantoche t’intéressent comme le dernier caca mou du fils de ta copine Facebook. Sauf s’il s’agit de savoir qui couche avec qui, ça va de soi.
  • tu arrives à dire à trois vendeuses qui ne t’ont rien fait que toi, t’es pas encore partie mais que là, c’est bon, en plus on aura le soleil, en une seule matinée de shopping.
  • tu envoies un mail à une copine à qui tu n’as plus donné signe de vie depuis trois mois, pour lui demander comment ça va moi je pars demain alors c’est con mais on va pas pouvoir se voir avant trois semaines, ah bon toi aussi? (mince)
  • tu es persuadée que trois semaines c’est très long. Alors qu’en vrai, ça file comme l’éclair.  (C’est dégueulasse.)
  • tu réfléchis à des statuts Facebook aussi percutants que rigolos, pour que personne ne s’ennuie en ton absence.
  • tu es parfaitement convaincue que tu vas perdre cinq kilos et prendre dix centimètres d’ici le départ. Et que du coup, il te faut absolument un nouveau maillot.
  • tu te poses des questions aussi existentielles que : vais-je mettre mon nouveau trikini dès le premier jour de plage, ou vaut-il mieux attendre d’être un peu bronzée ? Mhmmmm….
  • tu fais des listes. De tout et n’importe quoi.
  • l’après vacances te semble dans une autre vie, loin loin.
  • tu te demandes quel bouquin tu vas emporter dans ta valise. Tu en choisis plein, on sait jamais que tes mioches te laissent lire sur la plage, ah ah ah.
  • tu décomptes les jours où le réveil doit encore sonner à six heures. Plus que un, là.

 

 

 

Les commentaires

Marie-Do *Ado Mode d'Emploi*

Ben moi le décompte du réveil qui sonne à 6 heures est a 1. Demain soir ce sont les vacances tant attendues.
Mais hélas je n’ai pas de Choupi a qui refiler le boulot, et je panique un peu.
Bon c’est pas tout ça mais faut que j’y retourne, la pause café est terminée.

Réponse
Zette

J’attends les statuts facebook rigolos.
Non, les photos d’apéro avec les jambes allongées devant l’objectif.
Non! La pluie qui ruisselle à la fenêtre de l’appart.

Réponse
bismarck

Ah, mais que voilà une bonne nouvelle!
T’as essayé de partir chauve, pour résoudre le problème des cheveux et optimiser la surface de bronzage?

Réponse
Poulette Dodue

Ha nous partageons le dilemme capillaire ! Amplifié chez moi (comme tu le sais je suis une chanceuse niveau vacances) , si tu voyais mes cheveux en friche !!!
La photo de ta Pili – pili est à tomber…

Réponse
clemlamatriochka

A chaque fois qu’on te demande quelque chose, tu dis « attends, là je suis overbookée, je pars en VACANCES, je dois faire mes valises ! On voit ça à mon retour de VACANCES ! »
Je ne suis pas jalouse, je pars dans une semaine, j’ai pas mis de Nutribronze, c’est grave docteur ?

Réponse

Laisser un commentaire