Reprise

Il y a quelques mois…

.

.
J’avais bien tenté les excuses foireuses: il fait froid (comprendre : sous les 20 degrés), je rentre trop tard, y a des araignées dans mes baskets, je vais quand-même pas en faire des SDF par ce temps polaire, les enfants, nan mais c’est pas vraiment nécessaire, hein, la semaine prochaine ça ira aussi, et, argument suprême: j’ai la flemme. L’Epoux a pris une longue inspiration, et a dit un seul mot:

Dehors!

.

Bon. J’ai quand même engouffré trois tranches (extrafines, je tiens à préciser) de rosette avant de partir, on ne sait jamais, j’avais peur de manquer. La  préado a ricané:

Toi? A la gym? hin hin hin!

Ce qui a achevé de me piquer au vif. Parfaitement, jeune péronnelle. Ta mère va à la gym, et c’est pas parce que ça ne lui est pas arrivé depuis dix ans qu’il faut se moquer.

.

J’ai exhumé une tenue de sport. Viré les araignées de mes vieilles Reebok. Commentaire de mon insolente de fille:

Elles sont sûrement pas vieilles, elles ont l’air toutes neuves!

Ouais. Disons qu’elles ont quinze dix ans, mais qu’elles sont bien conservées, c’est que je suis soigneuse, moi, mademoiselle!

.

Je suis donc allée à la gym.

.

A la cinquième minute, je crânais. Trop fastoche. Ah, c’est juste que l’échauffement? Hin hin hin.

.

A la dixième minute, j’assurais encore, enchaînant les foulées et les pas chassés élégamment.

.

A la douzième minute, je soufflais comme un phoque, j’avais le pas d’un pachyderme obèse, je me dis qu’il me faudrait perdre environ 50 kilos pour garder le pas aérien,heureusement le supplice s’arrêta.

.

Pour une minute. Le temps d’aller prendre un tapis.

.

Que je mis à l’envers. Le boulet. Je rectifiai ni vu ni connu.

.

A la quinzième minute, je jurai de ne plus manger de rosette, même extrafine, sur les quarante générations à venir.

.

A la dix-septième minute, je me rappelai que dans le gras de bras, y a aussi des muscles. Cachés, certes, mais qui peuvent faire mal, les salopiauds.

.

A la vingt-deuxième minute, je jetai un coup d’œil à mon voisin, affichant allègrement le double de mon âge au compteur. Il avait sûrement pas mangé de rosette, lui.

.

A la vingt-huitième minute, j’appris que j’avais une taille. Ou que j’eus une taille, un jour.

.

A la trente-quatrième minute, je fis le constat que mes abdos s’étaient fait la malle il y a bien longtemps, que j’avais très bien vécu sans jusqu’ici, nan mais c’est quoi cette torture?

.

A la quarante-troisième minute, je m’écroulai comme une bouse au lieu de me coucher délicatement sur mon tapis. Je compris alors l’utilité des fameux abdos: s’allonger avec élégance en dépend.

.

A la cinquantième minute, je décédai du fessier. J’appris que quand on me dit « redescendre à mi-hauteur », si mon postérieur touche immédiatement le sol, c’est que clairement, j’étais pas assez haut.

.

A la cinquante-huitième minute, je voulus mourir quand on me dit « jambe tendue, c’est plus efficace ».

.

A la soixantième minute, ma voisine, le double de mon âge, pouffa un peu lorsque je fis des nœuds avec mes jambes et mes bras, n’ayant pas tout bien capté la posture à prendre pour me faire mal.

.

A la soixante-quatrième minute, je flottais au dessus de mon corps tremblant et martyrisé, quand la musique se fit douce et la lumière tamisée: l’heure de la délivrance avait sonné. C’était le paradis, j’étais bien morte. Je fis semblant de dormir, mais on me dit « étirements ». Je dis « aïeuh ».

.

Ensuite, je divorçai du tapis.

Depuis les vacances, je suis blonde et j'ai les ongles longs. (et je fais ma gym en string)

Les commentaires

Cambroussienne

Et pas de courbatures qui, de surcroit, donne la démarche d’une vénérable octogénaire le lendemain ? Chapeau bas ! La reprise, c’est la semaine prochaine (j’ai peur)…

Réponse
Cambroussienne

Parce qu’il y a un risque d’incontinence en plus (courbatures des sphincters ?) !!!! Bon, du moment que tu réussis malgré tout à conserver tes facultés mentales…

Réponse
Covima

Grand Dieu quelle épreuve ! Je compatis, je reprends la danse cette semaine, j’ai peur aux premières séances… Des abdos, du souffle, quoi t’est-ce? J’ai oublié… Attention à la tenue quand même, les participants qui ont le double de ton âge pourraient en faire un arrêt cardiaque !

Réponse
Alcaline

Excellent ! j’ai adoré, et du coup j’ai partagé sur Facebook. Je pense qu’on doit être nombreuses à se reconnaître là 🙂
Je me suis remise à courir depuis peu, je suis étonnée ça se passe bien. Mais la gym, c’est du high level !
Tu y retourneras ? lol

Réponse
cleopat

en cette rentrée nous sommes nombreuses à être motivées c’est dur mais on y croit! 🙂 ce sont nos fesses qui nous diront merci !
ou pas !(après les abdos fessiers!;°)

Réponse
Poulette Dodue

Moi je fais de step ! oui farpaitement y a des escaliers dans nos nouveaux locaux et je les monte/descend plein plein plein de foi par jour !
T’es blonde et souple !!!

Réponse

Laisser un commentaire