La répartie

Je vénère les auteurs de fulgurances que j’aurais émettre moi-même. Seulement, il faut bien le constater, je manque cruellement de répartie. Plus exactement, je ne suis atteinte du syndrome de répartie différée. C’est-à-dire que si un malotru m’invective dans la rue, c’est une fois rentrée dans le chaud de mon chez-moi que la manière de lui clouer le bec avec élégance et sans appel m’illumine. C’est super ballot.

 

Bon, comme c’est pas tous les jours que je croise des malotrus, ça me fait pas trop mal au trou je survis très bien. Et puis, je m’entraîne, le dimanche après-midi quand j’ai rien à faire qu’à rassembler  deux par deux les putains de soixante-dix chaussettes familiales hebdomadaires – plus deux orphelines.

 

Mise en situation : En mai 2011 (tu vois le niveau de différé), le Légionnaire de mon amie Mère Joie, maître ès pince sans rire et but en blanc, déclare :

 

Dis-moi, ton fils porte toujours des T-shirts à messages en anglais ?

 

Réponse de Mentalo, mai 2011 :

 

Euh, bah, euh, ah oui, euh non, euh, hi hi, pas fait exprès, euh…

 

Pour briller en société, pour faire carrière sur Twitter, pour m’assurer une réputation de fille qui sait aligner deux mots sans « euh » au milieu, j’aurais pu me la jouer plus fine…

 

  • Mère pouffe :

-Effectivement. Nous pensons, Jules et moi, que c’est une manière indolore de lui inculquer précocement une culture bilingue et simultanément historico-pacifiste en effaçant ainsi l’héritage de la Guerre de Cent Ans.

 

  • Pouffe mère :

-Ah c’est de l’anglais ?

  

  • Mère ultra-pouffe :

-Absolument. Jules et moi parlons russe à notre aînée, anglais au second, et serbo-croate à la plus jeune. L’an prochain, nous passons au japonais / chinois / polonais. Culture, ouverture !

 

  • Ultra-pouffe mère :

-Ah y a marqué kékchose ?

 

  •  Mère réaliste :

-Vu les âneries qui sont inscrites sur les T-shirts, autant que ça soit en anglais, y a toujours moins de chances qu’on comprenne.

 

  • Mère anarchiste :

-Ouais. « Fuck the system », ça l’effectue !

 

  • Mère protectionniste :

-Ah, toi aussi, tu as remarqué ? J’ai justement envoyé ce matin même une lettre recommandée au Ministère de Contrôle des Impressions sur Textile pour les sensibiliser à cette incongruité. Après on s’étonne que nos enfants aient une orthographe déplorable ! Aaaah perfide Albion !

 

  • Mère outre-manche :

-Yes my dear. Amazing, don’t you think?

 

  • Mère sur le manche:

(là je peux pas, j’aurais déjà reçu une tartignolle de sa régulière)

 

 

J'espère que j'ai pas de lecteur prénommé Martin.

Les commentaires

mmedejantee

Oh moi je suis bien comme toi…!! Quoique, il y a deux cas de figure: soit la remarque est (comme ici) relativement anodine et je bredouille comme toi durant les 10 minutes qui me feront enfin visualiser la phrase-qui-tue… soit la remarque a un potentiel choc un peu plus élevé, qui titille mes limites intérieures et là, je perds tout sens commun…. la dernière fois que c’est arrivé, c’est un plombier qui venait d’insinuer que Mr D était malhonnête (ce qui est purement et simplement une aberration) du coup, je l’ai engueulé comme si je ne faisait pas 30 centimètres et 50 kilos de moins que lui… puis dans un deuxième temps, je réalise et je vais me planquer derrière Mr D… la preuve que c’est mon inconscient qui a parlé…(ou ma lâcheté qui a repris le dessus…)

Réponse
O-M

La répartie-fusée n’est pas évidente, mais rassure-toi elle vient avec l’expérience (donc l’âge) et des fois tu as le temps de bien te la répéter quand tu connais les perfidies de ton interlocuteur !
La chute n’engage que ton potentiel à faire des propositions au hasard…..hein Martin ?

Réponse
missbrownie

Comme toi, la répartie me vient toujours 3 heures plus tard, quand c’est trop tard…
Etant donné que j’habille beaucoup les doudoux chez Okaïdi, TiBiscuit a aussi pas mal de Tee-Shirt avec des inscriptions anglophones.

Réponse
marie

(Et quand je raconte des situtations à mon homme il me dit « et t’as pas dit ça ou ça ou ça ou encore ça…. mais c’est pas possible…..)… humpf….

Réponse
La Nana

aaaaaaaaahhhhhh, je suis atteinte du même syndrome!!!!!!!!

soirée étudiante, hiver 1994:
Lui (sans doute bourré) en me regardant le décolleté: « et si je te dis 85B? »
Moi: « pffffffffffff » (oui je sais, pathétique)

de retour dans ma piaule, je me refais le film, où en regardant sa braguette je lui aurais sorti « et si je te dis 5cm? »

Réponse
La Nana

Je ne le connaissais pas le mec donc je ne pourrai jamais me venger (sniff). Comme tu dis y’a prescription mais franchement, plus de 15 ans après je regrette encore ce manque de répartie!

Réponse
mamancaillou

Bon ben tout pareil ici ! La bonne répartie me vient généralement la nuit suivant la remarque acerbe, conne ou méchante… C’est horriblement énervant.

Réponse
mgielesbonstuyauxgie

Ah je me reconnais aussi, la répartie mais des heures après…Disons que l’effet de surprise à tendance à clouer le bec!! Grrr, des fois c’est pénible!!
Mais avec le temps je commence à m’améliorer!!!
J’adore toutes tes réponses 😉 mais effectivement est-ce réellement faisable de les dire au moment voulu?? hihihi

Réponse
bismarck

Moi, j’évite les t-shirts en anglais; mais c’est une lutte difficile.
Et sinon, je t’informe que depuis la fin de la guerre en Yougoslavie, le serbo-croate n’existe plus. C’est soit du serbe (en cyrillique), soit du croate (en caractères latins). C’est comme pour le tchèque et le slovaque… Ne va surtout pas leur dire qu’en fait, ils parlent la même langue.

Réponse
Covima

Ce que tu m’as fait rire ! (et pourtant j’avais juré de ne pas te lire le midi, soit on rit soit on pleure). Mais comment ça, toi blogueuse à l’écriture si facile tu n’as pas de répartie ? 😀 A lire les commentaires, je constate que les autres non plus, c’est toujours plus facile à l’écrit, de toutes façons. En plus j’ai les mm t-shirts pour mes z’enfants que MissBrownie, mais ceux-là sont très peace & love en général…

Réponse

Laisser un commentaire