Verglas

Je me doutais que ça n’allait pas durer bien longtemps. Je savais au fond de moi qu’en faire le constat  allait déclencher exactement l’effet inverse.

Parce que oui, ça y est.

Je râle.

De bon matin, ça craint. Mais qu’est-ce que tu veux. Ils l’ont bien cherché. Qui ? Mes collègues du pays qu’est toujours au-dessus de tout le monde. Entendons-nous, je suis germanophone, on pourrait difficilement me taxer d’être germanophobe (terme à la mode).

Ce matin, y avait du verglas. Y avait des voitures partout, échoués dans les fossés, plus ou moins cabossées. Alors que je réfléchissais encore à la nécessité d’écrire une bafouille sur la culpabilité de ne pas m’être arrêtée pour venir en aide aux malheureux ET que j’hésitais avec une bafouille sur l’identité nationale en écho à l’excellent article de Doudette, voilà que mes compagnons de labeur pourrissent en quelques phrases ma bonhommie légendaire.

Parce que eux, ils savent. Comment rouler sur le verglas. Parce que eux, ils n’ont jamais glissé. Parce que eux ils savent mieux. Comment te déclamer la théorie de la pratique de la conduite sur patinoire, avec force illustrations de stages de sécurité avec des grands gestes.

Alors oui, je pratiquais aussi. Je me la ramenais aussi. Super sûre de moi. Puis un jour, j’ai été ravie qu’un arbre arrête mes pirouettes avant qu’elles ne se transforment en tonneaux. Depuis, je ferme ma gueule, et j’apprécie moyen, quand on ne SAIT pas,   qu’on s’aventure sur ce terrain… glissant.

 

Les commentaires

Cambroussienne

Moi, c’est un vulgaire trottoir qui a stoppé le ballet de ma voiture. J’avais tellement eu peur que je n’ose pas imaginer le ressenti que l’ont doit avoir à une vitesse supérieure (je n’étais « qu’à 40 » kms/h).

(Mes félicitations à la photographe, le cliché est superbe)

Réponse
Poum

J’adore ta photo, elle fait rêver ! (même si le matin quand tu dois gratter le pare brise l’effet doit être un peu différent :D)

Réponse
marie

je suis tombée devant ma maison avec mon grobidon ce matin… à cause du fichu verglas…….. même pas salée la route… non non… 🙁
plus je te lis et plus j’ai la vague impression que l’on ne vit pas trop loin!

Réponse
bismarck

Moi, je dis rien. Je ne suis pas sûre de savoir conduire sur verglas. Juste contente, à chaque fois, de m’en tirer (mais avec quelles palpitations!).
J’aime beaucoup la photo, aussi: la neige et le verglas, et le givre sur les arbres, c’est surtout beau… à regarder.

Réponse

Laisser un commentaire