Et continuer, encore

Elle s’en est allée de son pas de souris, trottinant dans ses ballerines, le pas et le cœur plus léger, soudain.

Elle ne lira pas ces lignes parce qu’elle a refermé tout doucement la porte, laissant des effluves de Serge Lutens nous piquer les yeux – comme si on allait pleurer, on n’est pas des gonzesses, bordel.

 

Elle aura beau dire qu’elle est partie, rien n’est moins vrai. Par tout ce qu’elle a laissé, par tous ces cailloux blancs semés sur notre chemin, son ombre planera toujours – du moins en ces pages. Sur d’autres aussi, j’en suis sûre. Il est de ces mots qui ne peuvent laisser indifférent, qui toujours laissent une trace, bien après que la pluie ne les ait lavés.

 

Elle aura fait de moi jour après jour, mot après mot,  un être meilleur, je le pense intimement. Elle aura ébranlé pas mal de certitudes, déclenché pas mal de réflexions. Et fidèle à elle-même, à ses valeurs, à sa ligne de vie, dans son infinie sagesse, elle s’est évaporée.

 

 Et continuer, encore, sans elle.

Les commentaires

MrsB

Je ne suis pas triste, c’est son choix et c’est bien comme ça. Je suis heureuse de ce qu’elle nous a apporté.

Voilà.
Ah et si j’espère qu’elle me donnera de ses nouvelles un jour ou l’autre. 🙂

Réponse
cleopat

elle était si présente qu’ elle semblait faire partie du paysage bloguesque incontournable, Ce jamais plus, me laisse pensive et désarmée !
mordel si je pouvais lui crier: reviens la mère Joie les « pérégrinations » de ta troupe et ton parler vrai vont trop me manquer ! Mais elle a choisi un autre chemin et si ça lui convient mieux je ne peux qu’applaudir sa décision! ♥

Réponse
amaryves

Je n’étais pas toujours en accord avec ses idées, mais je suis à 200% pour la liberté d’expression, et je m’amusais de lire ses commentaires ici.
M’en va lui faire un p’tit mot !

Réponse
charlotte

Je ne commente jamais mais je vous ai connu grâce à elle 😉
Je ne sais pas si elle recevra mes mails, en tout cas elle m’a beaucoup apporté.
Et je suis très contente de pouvoir vous lire chaque jour

Réponse
Anne Cé

comme beaucoup, je suis touchée par cet adieu, et très émue par ton billet. et si je ne pleure pas, c’est juste parce que je ne suis pas une gonzesse bordel, et parce que je veux surtout retenir que je suis heureuse de l’avoir rencontrée.

Réponse
Fredauboulot

Ton billet est juste magnifique. Quel hommage! Mais c’est clair qu’elle le vaut bien.

Réponse
Emmanuelle

Bon ok, je répond tard, mais un gros coup de nostalgie m’a fait chercher sur la blogosphère ma chère mère joie !!!!! J’ai pleuré quand elle est partie (oui oui, vraiment) elle m’a manqué et me manque toujours autant :'(. Mais si elle est heureuse, c’est tant mieux ! Que lui souhaiter de plus que le bonheur 🙂

Réponse

Laisser un commentaire