La vache qui se prenait pour une baleine

Ce jour-là, je marchandais âprement le prix des demi-sapins de Noël quand je m’aperçus que deux tiers de ma marmaille, pourtant avides de choisir les épines qui allaient garnir les lames du parquet jusqu’en 2018, avaient déserté la place en direction de la rivière en crue.

 

Je laissai le monsieur des sapins en plan et courus expliquer aux deux évadés que bon, s’ils en voulaient pas de sapin, ça m’allait bien aussi, quand ils me firent remarquer qu’une vache jouait à la baleine échouée dans le pré transformé en rizière.

 

Jouait, c’est un bien grand mot, ils n’avaient pas encore réalisé que la bête avait vraisemblablement trépassé – nous étions trop loin pour lui demander des précisions, et cette malotrue nous tournait le dos.

 

Le fermier fut prévenu, et les enfants s’enquirent de ce qui allait advenir de la vache imprudente. Je dis que le fermier allait très certainement venir la récupérer, sans plus de détails, et nous fîmes finalement affaire avec le monsieur des sapins.

 

Rentrés à la maison, la Pili-Pili s’empressa de raconter l’histoire de la vache qui était tombée dans la rivière à son père.

 

-Mais le monsieur va la réparer, conclut-elle, satisfaite, avant de s’en retourner à ses jeux.

Les commentaires

Alorom

Bon électroménagère m’a coupée, malotrue, l’herbe sous le pied!!!
Et elle prend cher la pili pili??!!:D

Réponse
Zette

Bah ouais quoi, le monde serait si beau si on pouvait tout réparer avèque du kotch.
Il faut breveter cette enfant.

Réponse
O-M

Tant mieux si elle pense que tout se répare….moi je voudrais bien en dire autant avec mon dos en compote !

Réponse

Laisser un commentaire