De fesses et de rayures

L’égalité des sexes au quotidien est un leurre, mais la différence ne réside pas forcément là où on l’attend.

Certes, Jules ne porte pas de soutien-gorge, et mes petites culottes sont moins remplies que ses caleçons – pour la partie avant du moins. Parce qu’il ne cache pas m’avoir épousée pour mes fesses, ce qui a manqué d’étouffer sa mère – mais pour l’héritage ce fut encore raté.

 

Certes, j’ai plus de paires de chaussures que lui, mais c’est assez récent. Plus de sacs à main et de vernis Chanel aussi, mais c’est trop facile.

A la maison, nous avons, sans concertation, partagé les tâches de manière équitable, en exécutant spontanément celles pour lesquelles nous avons quelque affinité, ça tombe très bien, c’est pas du tout les mêmes. Du coup, il ne me marche pas sur les plates-bandes, et vice-versa. La vie de couple est bien faite, des fois.

Je cuisine, il vide le lave-vaisselle, je repasse, il sort les poubelles, je fais le ménage paie Féedulogis, il bricole, et plutôt bien.

 

La différence est bien plus insidieuse, invisible de premier abord. Cachée au creux de l’intime. Bien planquée dans la chaleur moite de la salle de bains.

 

Quelqu’un peut-il me dire, bordel de couilles, pourquoi un homme presse TOUJOURS DEPUIS LA NUIT DES TEMPS le tube de dentifrice par le milieu ?

 

Et les jolies rayures bleues et blanches, alors, hein ?

 

Je te rassure, il le rebouche. Il est bien élevé.

 

 

Les commentaires

Justine

Hahaha ce coup de gueule du matin xD

Le pire c’est qu’ils le font presque tous .. Doit y avoir un truc dans l’association chromosomes XY.

Réponse
Poum

Je confirme, chez moi aussi.
On pourrait leur ajouter un cours « utilisation d’un dentifrice » (et aussi non-massacrage du pot de nutella, rangeage de chaussettes) comme nous on avait des cours de couture autrefois…

Réponse
Brodeuse du Phare

Je ne crois pas que ça soit réservé aux hommes, j’ai connu des filles scrouitcheuses de tubes de dentifrice par le milieu (moi qui les presse consciencieusement par le bout, ça a le don de m’horripiler !) La solution chez nous : chacun son dentifrice. La paix des ménages ne tient parfois pas à grand chose…

Réponse
M*

Rooo ça craint, moi je fais pas gaffe, c’est Chéri qui appuie consciencieusement au bout du tube.

Réponse
Blonde paresseuse

Pareil avec le beurre dans le beurrier !
Toujours un gros coup de couteau dans le milieu, plutôt qu’un joli coin bien net.

Après, je passe des heures (bon, ok, des minutes), à relisser le tout pour que ce soit présentable. Et on se demande après où je perds mon temps ?!

Réponse
Fredauboulot

Je le crois pas!!!! C’est pareil chez moi! J’ai éclaté de rire (au boulot, merci) tellement je me suis revue en train d’aplatir le tube pour tout remettre à l’avant.

Réponse
O-M

Chez moi je suis la coupable du friceàdents…mais je n’en fous y’a pas de rayures, il doit se venger en coupant des « cornes » dans le fromage, pas capable de faire une tranche bien nette, et faut qu’il y retourne en re-cornant, à cause d’un bout de pain qui reste.
On finit toujours son pain à la campagne !!!

Réponse
bismarck

Ah ben oui, le fromage, et l’art (ou pas ) de le découper, ça ferait aussi un bon sujet…
Pas pu m’empêcher de rire, c’est tellement vrai!

Réponse
Gaëlle

Alors le mien ça doit être une fille en vrai, parce qu’il presse au fur et à mesure le tube et on a de belles rayures 😉
Mais il laisse traîner ses chaussettes pour marquer son territoire…

Réponse

Laisser un commentaire