Décryptage de survie parents-enfants

Le môme est machiavélique, t’as beau le savoir, il te surprend tous les jours. T’as beau avoir nettement plus de bouteille que lui, et pas que celle de rosé, tu te fais encore toujours avoir.

Moi-même, pas plus tard qu’hier soir, garde baissée sans doute, je fus mise au tapis en beauté par la Pili-Pili, pourtant bien occupée à manger son Ebly aux champignons, ça doit être pour ça que je ne me suis pas méfiée.

 

Pili-Pili : Je pourrai aller chercher la Collégienne avec toi ?

Mentalo : On verra ! (sous entendu non, t’as vu l’heure, tu vas au lit, mais si je te le dis comme ça, je sens bien que tu vas gueuler, donc j’élude : gros fail).

Pili-Pili : Ouééééé, supeeeeer, le Moelleux, je vais chercher la Collégienne avec Maman et toi tu vas au lit !

 

En gros, on en parlait l’autre jour, les gosses ils ont vraiment le cerveau monté pas tout comme nous, les parents.

 

  • Tu dis :

Dépêche-toi, prends tes affaires, on y va !

Il comprend :

Bon, voyons, je me dépêche OU je pense à prendre mon cartable ET mon sac de piscine ? (toute ressemblance avec un gros fail ayant eu lieu ce matin même est purement fortuite, évidemment)

 

  • Tu dis :

Tu t’es lavé au moins depuis une heure que t’es dans le bain ?

Il comprend :

Je suis dans l’eau depuis une heure, donc je suis propre.

 

  • Tu dis :

Lave-toi les dents !

Il comprend :

Chouette, je vais battre mon record d’avalage de dentifric eparfum Bubble Gum en moins de dix secondes chrono!

 

  • Tu dis :

J’aimerais qu’on range un peu la salle de jeux, là !

Il comprend :

Je suppose qu’elle parle à ma sœur. Moi, j’ai mon circuit à reconstruire.

 

  • Tu dis :

Va falloir rentrer, là, il fait presque noir !

Il comprend :

J’ai pas peur du noir, pourquoi il faut que je rentre?

 

  • Tu dis :

A taaaaaaable !

Il comprend :

On a bien le temps, non, pour la torture des légumes ?

 

  • Tu dis :

C’est très bon les poivrons, enfin !

Il comprend :

Je suis sûr que les petits Soudanais adoreraient, oui.

 

  • Tu dis :

Finis ton assiette !

Il comprend :

Mais elle est vide, là, non ? C’est tout ce que je veux pas qui reste dedans.

 

  • Tu dis :

Je vais éteindre, attention !

Il comprend :

Elle va attendre que j’ai fini de lire ma page de Garfield, ne bougeons pas d’un cil.

 

  • Tu dis :

Hola, le soleil est déjà bien haut dans le ciel !

Il comprend :

J’ai encore trois minutes de couette chaude avant qu’elle pète un câble.

 

  • Tu dis :

Faudra penser à faire tes devoirs !

Il comprend :

J’ai un truc méga important à finir avec mes Playmobil, si je m’en souviens encore j’y penserai après !

 

  • Tu dis :

Ce serait gentil de vider le lave-vaisselle !

Il comprend :

J’ai des parents vachement gentils, en fait.

 

  • Tu dis :

Oui bon, c’est très très moyen, comme note, là, non ?

Il comprend :

Pour ce que j’ai branlé pour cette éval’, j’aurais cru au moins être de corvée dressage de table, trop cool en fait la reum !

 

  • Tu dis :

Tu m’éteins cette DS ?

Il comprend :

Je tente de terminer ce niveau avant qu’elle s’excite…yesss ! voyons le suivant… elle voulait quoi déjà ?

 

Tu as compris, un chien obéit mieux qu’un gosse, mais c’est parce qu’au chien, tu lui donnes des ordres précis, clairs, sans équivoque. Après, je te conseille pas de parler à ton gosse comme à ton chien, si tu veux pas devoir le sortir pendant la pub.

 

-T'as une banane dans l'oreille. -QUOI? -T'as une banane dans l'oreille! -QUOI? Parle plus fort, j'ai une banane dans l'oreille!

Les commentaires

zetteandthecity

Me fait penser à La pédégère, l’autre jour, qui s’est fait remballer par son quart de tribu:
« Tu veux bien passer l’aspirateur s’il te plaît? -Non merci maman! »

Réponse
gaellinou

Déjà qu’avec le Loulou on se comprend pas toujours, s’il fallait rajouter à ça l’équation enfants, ce serait vraiment le dialogue de sourds !

Réponse
Lola

Les interprétations du Moelleux sont grandioses. Je peux donc affirmer que j’ai EXACTEMENT le même à la maison (mon moelleux à moi aussi, coïncidence ?)

Réponse
Memy

Les chiens ne sont pas mieux. Ils comprennent très bien et n’en font qu’à leur tête. T’as beau dire au nain « Descends » dix fois, ça sert à rien. Il commence par t’ignorer. Ensuite il fait ses yeux de chien malheureux. Ensuite il bat de la queue. Ensuite il se met sur le dos. Et là c’est mort, tu ne peux plus le faire descendre du canapé, t’as juste envie de le câliner… (toute ressemblance avec une scène que je vis tous les matins est fortuite – billet dans mes brouillons à venir)

Réponse
madame F.

« Oui, oui, mais encore deux minutes, steuplé ». Avantage n° 1: réponse utilisable dans (presque) toutes les hypothèses . Avantage n° 2 : en général, comme je vaque à d’autres occupations également, j’oublie et ils en profitent un peu plus que les deux minutes promises….

Réponse

Laisser un commentaire