Toujours tort

Les parents ont toujours tort, c’est bien connu. Ceci dit, parfois, tu en prends conscience de manière assez jouissive, à tel point que tu te vois conforté dans ton idée première. J’ai toujours trouvé ça d’abord assez énervant, et puis au final, allez, assez drôle.

Jeudi soir je m’entretenais avec l’équipe pédagogique au complet (aka la maîtresse de mon fils et le directeur) de l’épineuse question des devoirs, que bon, quand il y en a un peu ça va, c’est quand il y en a beaucoup que ça fait des problèmes.

Je te rappelle qu’à l’époque des faits incriminés, je m’étais fendue d’un mail charmant, poli et convenable à la dite équipe pédagogique, que je n’avais reçu aucune réponse, mais que je n’abandonnai pas pour autant mon ton charmant, poli, et convenable, ayant pour but unique l’ouverture de la réflexion, et non la polémique sur le sujet brûlant du moment ou une quelconque remise en cause de leur travail.

 

  • Stratégie de réponse 1 (défensive)

La maîtresse ne voit pas de quoi je veux parler.

J’évoque le cahier de texte de ce funeste jeudi soir, pour exemple.

 

  • Stratégie de réponse 2 (évasive)

Les devoirs ont été communiqués à l’avance, le Moelleux aurait pu les faire pendant le week-end.

Certes, mais le week-end, il fait déjà ceux du lundi et du mardi, alors lui coller ceux du vendredi, à tout juste sept ans, bof. Il sont pas un peu le temps pour être grands?

 

  • Stratégie de réponse 3 (triomphante)

Mais il y a le mercredi !

Je rappelle gentiment que le mercredi est fait pour se vider la tête, faire du sport, et revenir le jeudi plein d’entrain à la tâche, non pour se fader deux longues heures de devoirs, à sept ans. Je tackle un peu sournoisement, rapport qu’elle m’a avoué en début d’entrevue qu’en gros, les mômes, ils sont déchaînés, vivement les vacances.

Et que le mercredi, quelle surprise, il fait les devoirs pour le jeudi, déjà.

 

  • Stratégie de réponse 4 (acculée)

Ah, mais si l’école doit s’adapter à l’emploi du temps des enfants ET des parents !

Non, mais c’est juste que bon, sept ans, c’est pas encore bien grand, hein…Déjà, ils sont incapables de préparer leur cartable, puisqu’ »on » n’a jamais pris le temps de leur apprendre…

 

  • Stratégie de réponse 5 (victorieuse ET contradictoire) (c’est là que tu laisses tomber)

Il faut a-bso-lu-ment qu’ils apprennent au plus vite l’autonomie et l’organisation.

Il faut que les parents regardent chaque soir les cahiers de leur enfant, et le cahier de texte sur plusieurs jours à l’avance. En gros, VOUS n’aviez pas fait votre devoir de parent ! Mais vous allez être contente, ce week-end, en raison des évaluations de la semaine, pas de devoirs ! Vous êtes libre !

Je me suis mordue sur la langue pour ne pas lui demander si je devais alors faire ceux du mardi, du jeudi et du vendredi…

Et j’ai fini par conclure avec le directeur, responsable de la classe des grands et beaucoup plus détendu du slip avec le sujet et la pédagogie en général, qu’elle faisait son job, moi le mien. Et qu’à la maison, c’était à moi de décider si mon fils n’en pouvait plus.

 

Il n’y a pas que l’école dans la vie.

Surtout à sept ans.

Et même à douze, tiens.

Les commentaires

O-M

Déjà que le chemin de l’école primaire ils devront l’emprunter jusqu’à 16 ans, ils ont bien le temps de ne penser qu’aux devoirs, surtout que si la journée de classe est faite correctement, -lecture, dictée, calcul etc… leur bourrer le crâne à la maison est complétement inutile (parfaitement idiot même)
Il est un temps pour tout : l’école et la récréation… peu importe où mais se dégourdir la tête c’est bien quand même !

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

J’ai été vile et basse, finalement: la maîtresse a des jumeaux quelques mois plus âgés que la Pili-Pili, j’ai dit qu’on en reparlerait dans quelques années, gniark gniark.

Franchement, le seul vrai devoir que je trouve logique sur le WE ou les vacances, c’est le petit bouquin à lire.

Réponse
Lulu From Montmartre

Plus que complètement d’accord avec toi ! J’avais déjà lu ton billet sur le sujet la semaine dernière, et je l’avais trouvé tellement bien que j’avais effacé le brouillon du mien. J’espère que je ne tomberai pas sur ce genre d’instit pour mon fils, mais il n’est pas encore au cp et je sens déjà que ça va être chaud…

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

En vrai, elle est un peu bordélique mais elle n’est pas mal, ici, je l’ai trouvée tellement braquée alors que je voulais vraiment juste ouvrir la réflexion.
Mais publie, au contraire, plus on sera, plus on a de chance que des instits nous lisent et se posent des questions!

Réponse
Kandra

Entièrement d’accord avec ta vision des choses.
Pour moi, les devoirs servent surtout à revoir rapidement les notions vues en classe selon le principe « la répétition favorise la mémorisation ». Mais 2 heures pour une seule journée de cours ? Faut pas pousser !
Ce que je trouve le plus idiot au final, c’est que la maîtresse réagit… comme un enfant pris en faute => c’est pas moi, c’est toi ! Elle ne cherche pas à discuter mais à se justifier. C’est vraiment dommage…

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Tout à fait, mais Princesse Soso est prof de collège… et je suis tout à fait d’accord avec son point de vue (j’y ai d’ailleurs commenté sur la partie 3 je crois). J’ai une collégienne, elle s’organise parfaitement dans son travail, alors qu’elle a eu très peu de devoirs en primaire (elle avait ces 3 dernières années le directeur dont je parle), et il ne me viendrait pas à l’idée de critiquer les devoirs au collège.

Réponse
Bismarck

Mon Pirate n’a pas eu de cahier de texte avant cette année (CE2, donc). Avant, les devoirs étaient donnés en gros au jour le jour, avec parfois (mais rarement) un peu d’avance. Parce que, effectivement, c’est un peu jeune pour apprendre à s’organiser.
M’est avis que la maîtresse donne des tonnes de devoirs pour le vendredi afin de compenser le temps « perdu » à la piscine. Elle devrait peut-être revoir son planning. Et songer qu’il n’y a pas que l’école dans la vie des enfants.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Déjà, ils ne vont plus au sport (contrairement à la classe des grands) parce qu’elle estime qu’elle n’a pas le temps. L’intervenant en musique se cantonnera aux grands, pour la même raison. Heu… programme je veux bien, mais après elle s’étonne que les petits (de GS au CE1) sont survoltés?

Réponse
Covima

Je ne t’apprends rien en te disant que je suis d’accord avec toi, comme pour ton billet précédent sur la question ? Bon. En revanche, bravo, tu as plus de culot que moi qui n’ose pas prendre rendez-vous avec la maîtresse sur cette épineux sujet. Pourtant je devrais le faire. Tu as bien fait d’y aller, tes arguments se tiennent et me donnent à réfléchir, pour ma propre démarche…

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

J’ai profité d’un conseil d’école. Et j’étais assez agacée de n’avoir reçu aucune réponse à mon mail, donc j’ai abordé le sujet.
Et je ne regrette pas: mon fils s’est levé ce matin en pleurant: la conjugaison c’est trop dur (4 verbes à l’imparfait-présent-futur dans ses leçons hier, apparemment il a dû en cauchemarder), j’ai peur des évals,… La prochaine étape, c’est « je veux plus aller à l’école »? Ca me rend dingue, quel gâchis.

Réponse
Covima

« cet » pardon, encore une faute de frappe. Rha, ça me tord les boyaux quand le lever se fait dans les pleurs à cause de l’école. Miniprincesse (en CE1 aussi) commence tout juste le présent. Les 3 temps, c’est abuser. Des bises au Moëlleux.

Réponse

Laisser un commentaire