Préférence

Je n’ai pas voté: je n’en n’avais pas le droit, j’en ai déjà parlé.

Ce qui ne m’empêche pas d’avoir un avis sur la question, et surtout, surtout, d’avoir la nausée à la lecture des résultats dans mon coin de France. Mais ce n’est qu’une confirmation bleu marine sur blanc de ce que nous pressentions depuis quelques années déjà. Aujourd’hui, plus personne ne s’en cache, de village en village, les élus en principe sans étiquette, pas à l’abri d’une contradiction,  comme les simples citoyens, c’est un tsunami bleu marine.

Et moi, qui n’ai pas voté, j’ai honte. Honte d’être associée à ça, alors que je n’y suis pour rien. Et envie de déménager, loin. Comme ce n’est pas trop possible, je cherche, moi aussi, à comprendre. Et j’ai beau retourner le problème dans le sens que je veux, je dois être butée, aveugle, mais je ne comprends pas ce qui, dans le programme du front National,  peut pousser les gens que je croise tous les jours à y adhérer à ce point. Il me reste juste à soupçonner mes voisins du vote de l’infâmie, et bien noter dans ma petite tête que le sujet est à jamais tabou sous risque de Clochemerle imminent…

Bien sûr, le danger immédiat et apparent est passé, le duel présidentiel reste un classique gauche-droite. Il n’empêche que ce résultat gangrène tout le reste, l’extrémisme gagne du (sous)-terrain, et nous n’avons pas fini de le subir.

Dans ce contexte, je suis particulièrement attentive aux tentatives de récupération de part et d’autre de ces brebis soi-disant égarées, que la crise, le rejet de la politique actuelle, que sais-je, auraient fait pencher vers la droite très à droite.  Tous les coups, toutes les excuses foireuses sont permises, toutes les hypocrisies, des deux côtés: l’enjeu est de taille.

Et puis, au milieu de ce brouhaha nauséabond,  ces deux tout petits mots qui résonnent particulièrement à mon oreille d’étrangère: préférence nationale.

C’est à dire: réservons nos ressources aux vrais Français.

C’est quoi être un vrai Français? avoir la nationalité française, peu importent les conditions dans lesquelles elle a été obtenue? Depuis combien de générations? avec quelles origines? Et si on vit en France depuis des années en contribuant financièrement, socialement, associativement à l’effort collectif, mais qu’on n’a pas la nationalité française, doit-on pour autant en être exclu? Y a-t-il des étrangers plus étrangers que d’autres, comme me l’a fait clairement comprendre le premier adjoint au maire de mon village, il y a à peine quelques semaines?

Vous avez deux heures pour développer.

 

Vivement que tout ça soit fini, parce que j’oscille entre la migraine et la nausée.

 

Je sais, la photo n'a rien à voir. Mais c'est pour le plaisir. (Je crois que la mer penche.)

 

Les commentaires

Cambroussienne

Les enchères aux votes sont souvent tout aussi immondes que la Bête, ils nous rappellent que n’importe quel quidam croisé dans la rue pourrait être tenté par ces repoussantes sirènes.

(Moi aussi, j’ai quelques photos exclusives de mer qui penche, c’est toujours impressionnant)

Réponse
princessesoma

Ton billet est superbe.
Je suis touchée & sensible à tout ça.
Moi non plus, je n’arrive pas à comprendre comment on peut voter pour cette couleur marine… De l’inconscience, de l’incompréhension, de la naïveté ?
cela donne la nausée, en effet !

Réponse
Gaëlle

Le danger immédiat est passé… hum pas si sûr vu comment certains font de l’oeil, voire plus, pour récupérer les fameux électeurs à droite, très à droite.
Et tout comme toi, je ne comprends pas comment on peut arriver à de tels scores quand on lit un tant soit peu son programme (c’est peut-être ça le problème aussi).

Réponse
cécile

Le pire étant que c’est vraiment plus le vote de la connerie et de l’ignorance que le vote de la crise et de la peur, dans la mesure où les plus gros scores sont tout de même recensés dans les villages ruraux, où l’insécurité la plus insoutenable est le fait de gamins qui cassent des vitres en lançant des ballons et où le seul étranger qui passe doit probablement venir du bled à côté …
On est donc dans le fantasme absolu que certains au second tour continuent d’exciter avec le prétendu vote « communautariste » des étrangers aux élections locales …
Comme si donner le vote aux femmes avait généré du vote « féministe » !
Ceci dit donner le droit de vote aux cons génère de de la connerie, donc méfions nous !!!!
Beaucoup de grossièretés dans ce commentaire, je vous prie de m’en excuser, mais cela fait 4 jours que je ne décolère pas !

Réponse
cécile

C’est tout de même davantage le vote de la peur et de la connerie que celui de la crise.
La preuve : c’est dans les villages ruraux où les seuls actes de délinquance sont le fait de gamins qui cassent des vitres en jouant au ballon et où les seuls étrangers doivent probablement venir du bled à côté que le Fn fait les meilleurs scores …
On est donc complétement dans le fantasme que certains candidats au second tour continuent d’exciter en expliquant que donner le droit de vote aux étrangers aux élections locales risque d’entrainer un prétendu vote « communautariste » , tout ça pour ramasser les voix nauséabondes du FN !
Comme si donner le droit de vote aux femmes avait multiplié les votes « féministes » !
Ceci dit, le fait de donner le droit de vote aux cons a bien produit de la connerie, alors, méfions-nous en effet !
Beaucoup trop de grossièretés dans ce commentaire, je vous prie de m’en excuser, mais cela fait 4 jours que je ne décolère pas !

Réponse
cécile

2 commentaires à la place d’un parce que ça semblait ne pas fonctionner du 1er coup et non parce que je suis sénile … quoique …

Réponse
Jolieprime

Malheureusement moi je comprends pourquoi certains ont choisi cette couleur Marine.
Elle dit des conneries (desolee), mais c’est ce que certains ont envie d’entendre.
Si on dit aux gens : C’est la faute a l’europe, C’est la faute aux etrangers. On leur dit peut etre aussi : Ce n’est pas votre faute et il n’y a pas d’effort a faire…
Pour moi ce n’est pas seulement un vote de contestation et de rejet. C’est aussi un vote de paresse et d’ignorance.

Trouver des boucs emissaires pour ne pas se remettre soi-meme en question.

Ca sent mauvais tout ca….

Réponse
Fleur

Oui, en France il semble qu’il y ait des étrangers plus étrangers que les autres, et ce n’est pas forcement question d’origine ou de religion (quoique les propos soient particulièrement nauséabonds sur la question ces temps-ci). Les pauvres, ça ça pue… Ça pompe les allocs et ça vient choper la sécu. Alors les étrangers musulmans et pauvres, et le cas échéant voilées, ça c’est l’étranger qui gangrène notre belle France bleu marine 🙁

Réponse
Bubuche

Entièrement d’accord avec tout ce que vous dites.
Et on ne peut que s’énerver entre nous, parce qu’en plus c’est un vote que les gens n’assument pas : je ne connais personne qui revendique ce vote et avec qui je pourrai échanger (dans l’espoir bien utopique de lui faire prendre conscience de la connerie de son vote).
18%, il doit y en avoir un paquet autour de nous quand même !
Même Ies instituts de sondage n’arrivent jamais à bien estimer leur part (même en faisant des corrections basées sur le passé), qu’est-ce qu’ils se planquent !
Cette lâcheté montre bien qu’au fond d’eux ils savent qu’ils font une connerie, mais comme disait la chanson : quand on est con, on est con …

Réponse
poumpoumpidou

J’aime quand tu mets des mots sur ce que j’aimerais savoir exprimer autrement que par des sentiments d’injustice et d’incompréhension. Surtout quand certains de mes amis sont ceux qui participent à cette vague de haine…

Réponse

Laisser un commentaire