Vieille

Les copains, je vieillis.

 

Et pas que sur mon passeport, tous les 18 mai que la vie fait.

 

J’avais bien pris un coup dans la tronche en revoyant des photos de mes trente ans, à l’époque où j’avais le visage encore aussi fier que les seins, lisse et haut. Maintenant, c’est plutôt hissez haut.

 

Puis, il me fallut une liste pour faire les courses, et quand je n’oubliais pas la liste, j’oubliais d’y noter un truc, ou j’oubliais de le mettre dans mon caddie. Soupir. Les listes de choses à faire, même insignifiantes, telles « arroser les fleurs qui sont en train de crever sous ton nez, banane », elles, s’allongent inexorablement. Tout noter, sous peine d’oublier.

 

Il me fallut ensuite noter mes rendez-vous en triple exemplaire: sur le calendrier du frigo, dans mon agenda et dans mon téléphone. Avec alarme. Ce qui ne m’empêcha pas d’oublier d’emmener mon fils au sport, mardi dernier.

 

L’autre soir, je bataillai plus d’une heure avec la technique pour blinder le Samsung de la Collégienne de musique pour les deux fois onze heures de bus qu’elle allait s’enquiller cette semaine. Vainement. Ce truc est d’une fourberie sans nom. Je suppose qu’à la place elle a dû chanter, vu le temps pourri dont ils sont accablés depuis hier.

 

Mais le coup de grâce me fut donné samedi après-midi, lorsqu’armée du mode d’emploi de ma toute nouvelle chaîne offerte par le Jules *** aparté slash indice révélateur: le fait que je doive lire un mode d’emploi, et simplement que je le fasse, est à lui seul assez significatif de l’état de délabrement de mes neurones***, je peinai, chouinai, soupçonnai les Chinois de m’avoir refilé une notice qui ne correspondait pas à la machine que j’avais dans les mains. Jusqu’à ce que je comprenne, vingt minutes plus tard et prête à renoncer, que les boutons que je cherchais vainement se trouvaient en fait sur la télécommande que je n’avais pas encore déballée.

 

C’est vraiment pas joli joli de vieillir. Allez, une tisane et au lit, mémé, il va bientôt être 22 heures.

 

Les commentaires

O-M

Mais non ce n’est pas un méfait de « vieillir » que de tout noter en double, en triple, d’être moins réactive, c’est le fait justement d’une vie bien remplie, le cerveau mobilisé par tout le quotidien.. .bien faire, ne rien louper, prévoir.
Vieillir c’est avec brutalement mal aux genoux, ne plus pouvoir lire sans tes binocles le moindre prospectus, être fatiguée dès le lever, avoir des envies de larver des journées entières. A chaque année un nouveau truc, et la tisane c’est bon pour la santé d’abord !

ps : pas de camomille ça fait trop « arsenic et vieilles dentelles » !!!!

Réponse
Mag

J’ai eu le coup de grâce la semaine passée quand je me suis aperçue que j’éloignais un truc à lire de mes yeux pour pouvoir déchiffrer… OMG, je deviens presbyte…

Réponse
flou

moi je note déjà tout… et j’oublie parfois quand meme… comme quoi y’a pas d’age… ceci dit je comprends parfaiotement l’angoisse que génère le temps qui passe…

Réponse
Anne Cé

la tisane avant d’aller se coucher, hum, tu aimes le danger mémé ! (ou tu fais confiance à téna ! 😀 )

Réponse
M*

Bon anniversaire en retard, et si ça peut te consoler, j’ai 29 ans depuis un peu plus d’un mois et je dois noter tous mes RDV pour ne pas les oublier (ça m’arrive quand même… soupir….). Je n’ai déjà plus les seins lisses et hauts non plus, snif, ils sont partis avec l’allaitement.
Bonne nuit!

Réponse
alorom

Est ce que vieillir c’est demander au Gros: » Dis t’as pas vu le Gros »??? Tiens c’était le jour de ton anniv, c’est de ta faute donc, CQFD!!

Réponse
Blonde paresseuse

Des fois, quand j’éternue, je pète. J’ai le sphincter mou, faut croire. Si ça sort d’ici, je vous atomise toutes.

Réponse
Kat (Boitatrucs)

C’est à dire que les alarmes & agendas, je pratique aussi.
Le coucher à 22h ? Avec tisane oui.
En bref tout ça pour dire que je compatis.

Réponse

Laisser un commentaire