Le premier jour où… j’ai touché la musique du bout des doigts

Je ne devais pas avoir beaucoup plus de cinq ans, quand, en visite chez des amis de mes parents, le fils de ceux-ci fit soudain résonner la maison de notes enchanteresses. Béate d’admiration, j’accourus et découvris alors dans ses mains un long instrument d’argent qu’il tenait sur le côté et que l’on me présenta comme une flûte traversière. Quel nom étrange. Instantanément, je sus que moi aussi, je voudrais en jouer un jour, plus tard, quand je serais grande.

 

Voeu pieu bien vite oublié, impossibilité logistique et matérielle, scepticisme de mes parents, je ne sais pourquoi, plus tard, en fait de musique, je n’eus l’occasion que de caresser du bout des doigts le précieux ivoire des touches du piano à queue de ma voisine, qui avait autrefois fait carrière dans l’accompagnement du cinéma muet.

 

Plus tard, je rencontrai le Jules, musicien confirmé et passionné, et je comblai mes manques à l’écouter durant quelques années. Baignée de musique depuis sa tendre enfance, la Collégienne fut atteinte elle aussi du virus musical. Au moment de choisir son instrument, je m’interdis formellement d’intervenir… mais fut comblée lorsqu’elle fut acceptée dans la classe de flûte traversière. Ce n’est que quelques années plus tard que je lui avouai mon amour pour cet instrument. Depuis, je ne me lasse jamais de l’entendre travailler, répétant vingt fois de suite un trait, peinant, jurant, souffrant des épaules, tapant du pied jusqu’à la délivrance, le morceau qui coule, fluide, aérien, et qui remplit la maison de ses notes, de mon bonheur par procuration.

 

 

Chaque mercredi, la joyeuse troupe des premières fois composée de ZetteMHFCathyPapiluc, CambroussienneLilithJoufflettel’Herbe folleLaurentClem la matriochka, Cerysette des bois, Léia… se réunit pour disserter sur un sujet défini ensemble sur la page du groupe Facebook dédiée. Rejoins-nous!

Les commentaires

MagaEtSes3Gars

J’aurais aimé pouvoir jouer du piano… Mari est un musicien qui transmet le sens du rythme à ses 3 rejetons… NumUn voudrait commencer la batterie, peu importe l’instrument qu’il choisit du moment qu’il fasse de la musique et qu’il s’éclate 🙂

Réponse
Simplement moi

Chouettes souvenirs !
Moi je suis fière de mon neveu, qui, comme son grand-père, fait du saxophone, très dur aussi !
En attendant de voir ce que mon fils préférera, mais je penche pour la batterie vu son côté bourrin actuel ! ;-p

Réponse
MHF

C’est chouette de pouvoir réaliser une partie de son rêve grâce à ses enfants (s’ils le décident eux-même) …
Et ils ont beaucoup de chance de pouvoir faire de la musique, ils garderont ce plus toute leur vie…

Réponse
Eva

2 de mes enfants ont fait de la flûte traversière (et le 3è de la guitare); c’est satisfaisant d’entendre ses enfants faire de la musique…

Réponse
LiliLili

Très bel article !!! Et très juste aussi, l’image où l’on butte sur les notes pendant des heures jusqu’à la satisfaction d’arriver à jouer ce morceau… Pourquoi ne pas essayer de t’y mettre ? Je pense que si mes enfants choisissent de faire de la musique, j’irais leur « mettre la honte » et reprendre des cours aussi !! 🙂 J’ai fait de la flûte à bec et de la flûte traversière, et ai arrêté par manque de temps et d’envie (ah les ados…). Plus ça va, plus je me dis que je tenterais bien le hautbois, ou la clarinette… <3

Réponse
Lilith

La grande soeur d’une de mes amies d’enfance jouait de la flute traversière et je ne me lassais jamais de l’entendre répéter…

Réponse

Laisser un commentaire