Vivre avec une ado #1: la coiffure

En préambule de cette série que j’ai décidé d’inaugurer ce matin vers les six heures cinquante-trois, il sera bon de lire ceci afin de déterminer si tu es en présence d’un spécimen concerné. Avant que ceci ne te tombe sur le coin de la calebasse, au gré des jours, j’entreprends la réalisation d’un petit manuel de survie du parent d’ado-fille. Parce que ouais, les bébés, franchement, c’est fastoche à côté.

Situation

Dans la salle de bains, au petit matin blême, ton ado-fille te demande de la coiffer. Elle a des boucles superbes, elle est superbe, la tâche est facile. Tu rassembles ses cheveux en une couette haut perchée, tu te retiens de rigoler qu’en fait ça ressemble à un boubou de cabinet, maintiens sa mèche avec une pince en prenant soin de la lisser comme elle aime, arranges les boucles. Une minute trente plus tard, tu quittes la salle de bains, confiante.

Evolution

Quand elle réapparaît, vingt minutes plus tard, l’ado-fille n’a plus de pince, la mèche lui cache le front et presqu’un oeil, les boucles ont été défaites par un brossage vigoureux, et la couette a changé de place.

Possibilité de clash (Don’t)

C’est moche. Enfin, moins joli que ta propre réalisation. Tu gueules: « Ah ben si c’est comme ça je vois pas pourquoi tu me demandes de te coiffer, ni pourquoi je me casse le cul, hein. Maintenant je sais pourquoi tu traînes autant dans la salle de bain! Sans compter que c’est moche, en plus. »

Probabilité de clash: 80%. Mais juste parce qu’elle est encore endormie, sinon, 99%.

Sortie de crise (Do)

Tu la regardes. Tu constates mentalement le massacre. Tu ne dis rien. Tu ne souris pas connement, l’air de dire « tu me prends vraiment pour une bille ». Tu ne fais surtout rien.  Elle a vu que tu as vu, elle sait que tu sais, un jour, quand elle sera grande, elle te sera gré de n’avoir rien dit. Pour le moment, elle pense juste que tu as des goûts ringards en matière de coiffure. Mais comme tu es gentille et que tu ne dis rien, elle ne dit rien non plus.

Probabilité de réussite: 90%. On n’est pas à l’abri d’un spécimen particulièrement hargneux, qui réagit au moindre regard, suivant l’âge et les prédispositions. Mais comme il est tôt, et qu’elle est encore endormie, ça devrait passer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le mieux coiffé des deux n’est pas celui qu’on croit.

Les commentaires

Crystalide

J’ai bien ri (jaune) à la lecture de ce billet. J’ai en gros, la même à la maison, sauf qu’elle n’a QUE 7 ans… c’est grave doc?

Réponse
Madame Ordinaire

Si la mienne a quatre ans et qu’elle a grosso modo le même comportement, je mets ça sur le compte d’un terrible two retardé ou d’une crise de pré-adolescence en avance?

Réponse
Fredauboulot

Mouhahaha! Ca fait longtemps que je laisse ma fille de 9 ans s’occuper de ses cheveux toute seule!
Mais c’est pour les vêtements généralement que ça fait ça. « Maman, je mets quoi aujourd’hui? Ben t’as qu’à mettre ça. Non, j’aime pas trop. Ben si t’aimes pas la réponse, fallait pas poser la question! »

Réponse
sabilily

ah ba ça promet, je connais l’ado garçon, l’ado fille je connaitrai dans environ 10-12 ans!!!

Réponse
Cécile - Une quadra

Ah je connais, je suis dotée d’un modèle de 10 ans, particulièrement susceptible dés le réveil qui plus est. le coiffage/habillage à sa guise est en palce depuis 3 bonnes années et la méthode du regard neutre et sans commentaire ne fonctionne absolument pas. « Pourquoi tu me regarde ? » « Parce que t’arrive en face de moi » « tu parles y a un truc qui te plait pas c’est ça ? » et ça continue elle chauffe toute seule jusqu’à ce que je menace d’exploser, moi qui déteste qu’on me les brise menue menue le matin au réveil..
Provoc ? oui donc désormais je me débrouille pour ne pas être sur le chemin de la sortie de salle de bain (mais je vérifie quand même qu’elle n’a pas tenté de se peinturlurer en douce si le séjour y a été particulièrement long) par contre je joue l’horloge parlante pour éviter les retards inhérents à une perte de temps exagérée dans la salle de bain…

Réponse
Bismarck

Non concernée.
Ceci dit, je suppose que dans le domaine vestimentaire, il faudra que j’apprenne à me taire pour des garçons aussi.

Réponse
cerysette

J’ai LE même à la maison !!! Oui vous avez bien lu …… LE même 🙁 Mon modèle garçon à moi me demande d’arranger ses jolies boucles qu’il a maintenant au dessus des épaules, avec un spray, puis un gel, puis je sais pas quoi encore, et me massacre le tout en 3 mn chronos le ptit con ! Ils font chier ces mômes ……. 😉

Réponse
charlotte

J’ai jamais demandé à ma mère de me coiffer passé un certain âge… Faut dire je ne savais pas coiffer mes boucles (p*** de boucles) alors j’attachais le tout, je n’ai appris qu’il y a peu..
Mais elle avait le don de me dire « va te coiffer ou bah tu t’es pas coiffée » pile quand je sortais de la salle de bain COIFFÉE. Bah je râlais ^^

Réponse
O-M

J’ai jamais eu ce problème pour la bonne raison qu’au niveau cheveux il fallait que je me tienne à carreaux….mais combien de fois j’ai cru mourir à la sortie de la salle de bains : si je peux te rassurer, la mienne a 26 ans et ça commence à être « acceptable » !!!!!

Réponse

Laisser un commentaire