Le premier jour où… je suis allée à une boum

Il y a longtemps loin d’ici, dans une autre vie, celle où les collèges non mixtes existaient encore, il y avait une petite trentaine de filles dans ma classe. Et c’était chouette. Ca ne nous empêchait pas de lorgner sur les garçons du collège voisin, qui souvent nous attendaient à la sortie, mais c’était chouette d’être entre filles. L’absence de jeu de séduction, de rapport de forces entre les sexes était reposante – même si je suppose que six cents dindes qui caquètent ne devaient pas être de tout repos pour nos professeurs.

En ce temps-là, on invitait encore quelques copines chez soi pour fêter son anniversaire. Pas de sortie en ville, pas de cinoche, pas de McDo. Les mamans préparaient une fondue et nous laissaient seules à la grande table de la salle à manger, et se retiraient dans la cuisine en fermant la porte. Sans doute prenaient-elles aussi un petit coup de vieux en même temps qu’un coup de rouge pour faire passer.

Un jour, je devais avoir quatorze ans, une de mes amies me convia ainsi qu’une petite dizaine de condisciples. Une fois les bougies soufflées, nous avons alors envahi le salon, repoussé les lourds fauteuils, fermé les rideaux, et posé un disque vinyle sur la platine. Je n’ai plus aucun souvenir des chansons qui passaient à l »époque, mais je dansai cet après-midi là mon premier slow dans les bras d’une camarade de classe.

Certes, j’ai été adolescente dans un autre temps. Ma Collégienne a, pour ses dix ans, organisé une boum d’enfer, avec moult décibels, boule à facettes et jeux de lumières, il y a bientôt deux ans. Enfin, je crois qu’on ne dit plus « boum » aujourd’hui. Sur l’invitation, elle avait écrit « Bikini Party ». Et un slow, elle a du mal à s’imaginer ce que c’est. Comme un vinyle.

bikini party

Les commentaires

MHF

Les enfants ne connaissent pas les vinyles, ça nous fait drôle forcément !
Joli souvenir en tout cas pour toi…

Réponse
charlotte

J’adore les vinyles!! (Oui, je connais)
J’étais pas fan des « boums » et ne le suis pas des fêtes, en général. Je suis une « jeune vieille » je sais :). Enfin, c’est surtout si y a personne que je connais

Réponse
O-M

Moi non plus, pas de boum, je crois que je suis allée à ma1ère quand j’ai commencé à bosser (17ans) et ça m’a saoulée, ça sentait la sueur et le parfum…..

Réponse
Cathy

Mais si ils connaissent les vinyles ! Quand ils ont 20 ans, un casque sur une seule oreille et une table de mixage 🙂

Réponse
Aubergine(divine)

Les booms. Y’a 13,14,15 ans on appelait ça encore des boum. Je me souviens d’un de mes anniversaires avec des millions de ballons et de la musique super forte !

Ton billet est tout doux. Il me fait du bien.

Réponse

Laisser un commentaire