Le premier jour où… c’était une nuit pas comme les autres

Il y eut cette nuit où je pris un train qui m’emmenait pour un an loin des miens. Etape qui serait décisive dans ma vie, quelques années plus tard.

Il y eut cette première nuit blanche, avec les copines.

Il y eut ces nuits dans les salles de naissances, pour mes deux plus jeunes, forcément inoubliables.

Il y eut cette nuit de douleurs atroces, avec au bout une opération, et la décision de tout changer dans ma vie, faire table rase et tout recommencer.

Il y eut cette nuit à refaire le monde et l’amour.

Il y eut ces nuits de fête, juste avant d’être grande pour de vrai.

Il y eut ces nuits à danser, danser encore jusqu’au matin, et rentrer pieds nus.

Il eut ces nuits de Saint-Sylvestre, derniers soubresauts de jeunesse dans notre vie de parents.

Il y eut ces nuits aux urgences, ces nuits de réa, ces nuits d’angoisse.

Il y eut ces nuits à bercer, à pleurer, à écouter, à consoler.

Il y eut ces nuits à marcher pour épuiser le corps et ne pas penser.

Il y eut ces nuits à rouler, en chantant à tue-tête pour ne pas s’endormir.

Il y eut ces nuits à trembler.

Il y eut ces nuits à étudier, à travailler.

Il y eut ces nuits au téléphone.

Il y eut ces nuits dans les avions.

Il y eut ces nuits à dormir, heureusement.

Et puis il y eut cette nuit où j’ai rêvé que je lui rendais visite comme prévu dans la maison de soins où elle se reposait après son hospitalisation. Arrivée à l’accueil, on me prévint que sa chambre était vide. Au petit matin, l’appel de ma mère que je n’ai pas laissé parler.

 

Elle est morte, n’est-ce pas ?

 

 

 

nuit

 

Chaque mercredi, la joyeuse troupe des premières fois composée de Zette, MHF, Cathy, Papiluc, Cambroussienne, Lilith, Joufflette, l’Herbe folle, Laurent, Clem la matriochka, Cerysette des bois, Monette, Raquel, Léia,… se réunit pour disserter sur un sujet défini ensemble sur la page du groupe Facebook dédiée. Rejoins-nous!

Les commentaires

christine

Il y a eu ce joli moment de lecture à l’entrée de la nuit ,il y a eu cette nuit où mon jeune mari est décédé ,il y a eu cette nuit où j’ai cru que ma vie s’arrêtait ,il y a eu cette nuit où j’ai compris que la vie continuait un peu ,différente

Réponse
Bismarck

Curieux, ce rêve…
Il y a eu une nuit, à l’hôpital, où je me suis dit que je ne voulais pas vieillir comme ça, en entendant les vieux gémir de douleur (et appeler leur mère morte depuis longtemps) en chirurgie ortho…

Réponse

Laisser un commentaire