Sauf un peu vers la fin

Il y avait celui qui pensait en se rasant le matin. Il y a eu celui qui a refilé les gosses à garder à bobonne (oh, ça va), engraissé Dunkan et son coiffeur (tiens, je me demande s’il utilise des produits L’Oréal). Nous avions déjà celui qui sait que rien ne sert de courir, il faut partir à temps, du coup, ça fait un moment qu’il court, là. Nous avons désormais celui qui ne se présentera, selon ses dires, ce matin même, plus à aucune élection, sauf la présidentielle. Un jour. Monsieur Redressement Productif. On ne peut que lui souhaiter d’avoir redressé la France d’abord.

Moi, ça m’épate. Qu’on puisse avoir envie de ce poste. Le haut du haut de la hiérarchie. Déjà le poste de mon BigBoss, très peu pour moi. Ceux qui se rayent les dents sur la moquette épaisse du couloir de la Direction me laissent indifférente, vaguement amusée même, et puis reconnaissante aussi. Parce qu’il en faudra toujours pour faire les jobs de merde, qui ne sont pas toujours où on le croit. Plus haut tu montes, et plus tu te fais mal au cul quand tu tombes, est sans doute ma devise personnelle au travail. Faire mon job sans faire de vagues. Travailler pour vivre, et non vivre pour travailler. Sans aucune ambition, pourrait-on penser. Sauf un peu vers la fin du mois, quand même, je répondrais.

Plus encore, attendre patiemment son tour de manège, faire des plans pour 2017, ou 2022, ça force mon respect (un tantinet goguenard, j’avoue), quand moi, je ne sais pas encore ce que je fais pour Noël de cette année.

Heureusement, la France peut dormir sur ses deux oreilles: les candidats se bousculent au portillon pour défaire ce que leur prédecesseur a fait et inscrire leur nom dans l’Histoire de France. Ca claque, ça doit être pour ça.

Nous, en bas, on attend, on fait comme les vaches. On regarde passer le train. Et on achète des marinières, ça nous occupe.

 

tumblr_mra1lgeJ8B1rkgii2o1_500

Merci Louise.

Les commentaires

Bismarck

Aucune ambition: j’ai été bien embêtée quand il a fallu remplir la case « formations demandées, perspectives » pour l’inspection de l’an dernier. Ben non, je suis bien là, c’est tout.

Réponse

Laisser un commentaire