Papa où t’es? (demande à Christine Castelain Meunier)

Bande de parents, tu connais forcément le blog participatif Les Vendredis Intellos. Alimenté chaque semaine par des parents qui se posent des questions sur la parentalité dans tous ses aspects, et qui cherchent des solutions, des pistes de réflexions, des réponses à leurs interrogations à travers tous les ouvrages qui leur tombent sous la main.

 

Chorale fond gris format image

 

Pour aller plus loin, la seconde Rencontre des Vendredis Intellos aura lieu à Lyon, les 2 et 3 novembre prochains. Le thème choisi cette année est la co-éducation. Parce que même s’il arrive de faire un bébé toute seule, l’enfant grandit rarement seul.

 

 

Co-éduquer, co-éducation?? Ça veut dire quoi au juste?? 

Le terme n’est pas vraiment stabilisé, certains parlent d’éducation partagée, d’autres de communauté éducative… Wikipédia quant à lui réserve le terme co-éducation à l’apprentissage par les pairs pour les pairs…

Comme d’autres, nous avons décidé d’utiliser le mot Co-éducation pour illustrer le vieil adage « Il faut tout un village pour élever un enfant » et pour décrire la collaboration, coopération (ou tout simplement le partage) qui doit s’opérer entre ces différents « éducateurs » pour mener à bien leur action auprès de l’enfant.

 

Au cours de ces deux jours, différents spécialistes de la parentalité interviendront lors de conférences, débats, ou ateliers. Le programme est disponible ici.

Parmi ceux-ci, Christine Castelain Meunier, chercheure au CNRS, sociologue de la famille spécialisée sur la question des places et rôles parentaux. Elle a aussi été à l’origine du congé de paternité, de la proposition et de la création du livret de paternité, ainsi que de différentes mesures en vue d’un rééquilibrage des places, des rôles et des responsabilités entre les hommes et les femmes, dans le sens de la parité parentale. Elle vient enfin de sortir tout récemment un ouvrage sur une question voisine Le ménage: la fée, la sorcière et l’homme nouveau.

 

C’est quoi être père en 2013? En quoi est-ce différent de ce que nos parents et grands-parents ont connu? Comment se partagent les rôles entre père et mère autour de l’enfant? Comme se négocie la place de chacun? Comment celle-ci évolue-t-elle au fur et à mesure que l’enfant grandit? De quelle façon les pratiques de parentage dit « proximal » font-elles évoluer le rôle du père?

 

Autant de questions, et bien d’autres, qui se posent dans notre société où les repères sont plus que jamais flottants, remis en questions, et où le champ des possibles semble infini.

On me souffle dans l’oreillette que Lyon, contrairement à Paris, n’est pas le centre du monde. Ce qui ne t’empêche pas d’avoir envie de participer, même de loin. D’avoir des questions, toi aussi.

L’équipe des Vendredis Intellos te propose donc de participer à distance et de poser ici même en commentaire les questions que tu aimerais voir aborder par Christine Castelain Meunier. Parmi les questions proposées, une sera sélectionnée et posée lors des Rencontres. Tu pourras suivre les échanges en live  sur Twitter , et je donnerai la réponse de la spécialiste sur ces pages la semaine qui suivra les Rencontres.

Elle est pas belle la vie de parents?

 

 

 

Les commentaires

Alorom

Attends… Tu viens à Lyon???
La co éducation je m’en bats les steacks mais pour te voir je ferai l’effort!!

Réponse
oops06

Fan des VI mais ne pouvant participer IRL à la Rencontre, je profite de toutes les occasions pour y mettre un pied virtuel !
J’ai regardé quelques vidéos des conférences de Christine Castelain Meunier, et j’aurais aimé lui demander si, puisqu’elle sillonne le monde pour explorer le changement de la société au travers de la parentalité, elle a l’impression qu’un nouveau modèle se dessine, et quel est-il. Peut-on déjà entrevoir la société de demain, celle dans laquelle évoluera nos enfants ?
Pour arriver à la question de fond : comment préparer nos enfants à être bien dans leurs baskets, en tant que femme ou homme ?
Un exemple concret : la pression sur les filles du port de la jupe (qui entrave leurs mouvements) commence bien avant l’école, dès les premiers pas au jardin d’enfant. On suit ou on lutte ?

Réponse
phypa

Pour rebondir sur les stéréotypes de genre évoqués par Oops auxquels nul n’échappe, comment aider les pères à oser s’investir dans leur rôle de père malgré les réflexions du genre « ah , il est au chômage papa ? » quand il vient régulièrement chercher les enfants à la crèche ou à l’école ? ou les pressions de présentéisme professionnel ?

Réponse

Laisser un commentaire