Des galets de toutes les couleurs au fond de nos poches

Alors, voilà, c’est comme ça une nouvelle année, les enfants. Pas tellement différente de l’ancienne, à première vue, je le reconnais. On est juste un peu plus fatigués, au début, on a des petits yeux, parce qu’on a veillé tard, passé du temps ensemble avec ceux que l’on aime, ceux qui nous font rire.

Les grandes personnes sont bizarres. Elles font des bilans, elle pensent que tout s’efface d’un coup de calendrier, alors que vous savez bien que tout est gravé et que rien n’est pour de faux sauf la soupe à la souris en pâte à modeler. Elles prennent des résolutions qu’elles ne tiendront pas plus de quelques jours. A chaque fois c’est comme ça, et ça ne les empêche pas de recommencer l’année suivante. Elles s’envoient des cartes et des messages, appellent des gens qu’elles oublient tout le reste de l’année. Elles se souhaitent une bonne année.

C’est quoi une bonne année? Je ne sais pas, les enfants. Enfin, peut-être.

C’est une année où l’on rit un peu tous les jours, où on serre fort ceux qui nous sont chers pour qu’il ne leur arrive rien. C’est une année où l’on a envie de vous voir grandir, et où l’on grandira avec vous. Une année où l’on découvrira, apprendra, oubliera aussi. Une année où on pensera aux autres et aussi un peu à soi. Une année où l’on partagera des joies et des larmes, aussi, sûrement. Mais quand elles sont partagées, elles sont moins tristes, non?

C’est une année où on se tiendra la main quand le chemin se fera plus dur. Une année avec des bougies sur les gâteaux et de l’amour autour, des concours de plongeons et de grimaces, des nuits d’été à danser et des foulards colorés qui s’envolent, des cheveux ébourriffés et des courses dans les dunes, des bagarres de boules de neige et des rêves à réaliser, toujours plus fous.

Je crois que c’est un peu ça une bonne année, les enfants. Avec aussi plein de surprises, des bonnes comme un ticket de cirque et des moins bonnes qui mouillent les yeux des grands et assombrissent un instant le regard des petits. C’est comme ça, c’est la vie. Des galets de toutes les couleurs au fond de nos poches.

Bonne année, les enfants.

 

galets

Les commentaires

Juliette

Merci pour ce très veaiment tres beau texte qui m’a beaucoup touchée…. Bonne année à vous,

Réponse
Juliette

D’ailleurs j’étais tellement touchée que j’ai écrit comme les mots me venaient ;-)))

Réponse
Elise

Une bonne année à toi et toute la famille. En espérant qu’en 2014 tu continues à nous ravir avec tes mots toujours si justes.

Réponse
christine

Une Bonne Année c’est aussi quand tu ne pers pas l’être aimé qui meurt sans prévenir ,quand tu ne passes pas plus de temps dans les hôpitaux à veiller ceux que tu aimes ou dans le tribunaux à les défendre qu’à savourer leur présence ,c’est quand tu te rends compte ,que c’est arrivé et que malgré tu as survécu ,,que des bébés sont nés ,que les petits et les grands sont heureux d’entendre ton rire parfois un peu forcé mais si nentrainant.Quand tu vois tes enfants autour de toi et que tu te dis ,putains de super bonnes femmes que mes filles ça valait le coup ..

Réponse
Fredauboulot

Je te souhaite une année comme tu l’espères…
Mais surtout, continue à écrire! <3

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

J’ai pas prévu d’arrêter, j’ai pas promis d’être régulière, bref, rien ne change a priori ici, j’écrirai quand les mots viendront se coucher tout seuls sur mon clavier, comme d’hab. 😉
Merci Fred pour ta présence fidèle ici depuis longtemps, et plein de jolies choses pour toi et les tiens.

Réponse
Shaya

Une bonne année c’est quand la douceur l’emporte sur le rugueux. J’espère que 2014 sera douce pour toi et les tiens.

Réponse
eva

Merci, Belle Année à toi et à ceux qui te sont chers.
Moi, je ne sais pas vraiment non plus, j’improvise au fil des jours !

Réponse
Combientubrilles

La sagesse et la tendresse dans tes mots… La douleur est moins grande quand elle est partagée, oui, mais on a dit que pour cette année on faisait une pause de larmes, ok ? 🙂

Réponse

Laisser un commentaire