Vingt mille lieues sous l’amer

Chouette, d’ici trois ans, mes filles, si elles le souhaitent, pourront être sous-mariniers. (Sous-marinières, ça fait un peu moule de basse qualité, on va éviter.)

Chouette, d’ici pas longtemps, peut-être même tout de suite, le harcèlement sexuel, ainsi que les violences du même style, seront, en gros, traitées avec plus d’égards pour la victime qu’actuellement.

Je n’aime pas trop l’armée. En soi. Je suis pour la paix et contre la guerre, c’est mon côté Miss France. Mais enfin, on va dire que l’armée ne fait pas que la guerre. Et que bon sang, il est un peu temps que ces métiers qui ne sont pas plus réservés aux hommes que celui de garagiste ou de maçon ou même de pompier, tolèrent que nous y mettions nos soutifs.

Il était où le problème des sous-marins? Ah oui, la tentation pour les hommes, lors des longues missions dans les sombres abysses. Tiens, si on y va en burqa, ils nous feront une petite place sur l’étagère pour un flacon de vernis à ongles? Reste à convaincre leurs compagnes qu’à vingt mille lieues sous les mers, comme à des kilomètres de la Terre, on peut aussi songer à travailler et pas qu’à tâter du pompon rouge. Comme eux. Tout simplement.

 

Les commentaires

si ce n'est toi ...

Sous-marinières c’est très bien. On les classera facilement dans les êtres vivants doués de sensibilité (au pays de l’Académie j’ai un peu du mal à lire « doués de + complément d’objet direct » au lieu de « dotés de » … mais sans doute la noble et cependant républicaine assemblée voulait-elle éviter la moindre référence à la dot …) et le pays des lumières aura fait un grand pas. Car, n’est-ce pas, abroger quelque peu un code napoléonien vieux d’à peine un peu plus de 200 ans, ça c’est une marque de volonté moderniste ! Et de toutes façons, un programme spécial d’instruction militaire est déjà prévu.
Au menu, la notion de la consommation des sous-marinières seulement les mois en -bre, car elles sont réputées non saines par ailleurs. Si donc on affecte les dites et finalement fort problématiques sous-marinières à des postes de surface de septembre à décembre, les ennuis devraient reculer de 67%. Ce qui constitue une grande victoire de plus, non ?

Réponse

Laisser un commentaire