Les pieds nus sur le carrelage

12decembre

Ils se sont précipités à la fenêtre ce matin, les pieds nus sur le carrelage froid et les yeux tout gonflés de sommeil encore.

Leurs cris de joie ont empli la cuisine et couvert le bruit des bûches qui crépitaient dans la cheminée. Ils auraient voulu sortir tout de suite, en pyjama, mais les parents rabat-joie ont dit s’habiller, ton cacao, ta tartine au miel, essuyer ta bouche, le manteau, le bonnet, les gants, et puis le bus, et puis l’école.

Je vais être en retard, la route glisse, j’ai peur. Je vois à peine les arbres nus auxquels la neige a dessiné un manteau de dentelle. La radio dit froid gel verglas neige prudence, mais je ne l’entends pas, je pense kilomètres jusqu’à l’autoroute, je pense braquer-contrebraquer surtout ne pas freiner, comme si la dernière fois ça avait suffi à ne pas abîmer un arbre.

Sur la pelouse qui borde la cour de l’école du village, un petit garçon aux joues rouges pousse une boule de neige qui grossit à chaque tour sur elle-même. Autour de lui, ses camarades chahutent, se poursuivent en se lançant des boules de neige, tapent dans leurs gants en laine auxquels s’accrochent des grumeaux blancs, soufflent dans l’air froid et rient des nuages comme de la fumée de leur première fausse cigarette.

Je souris. La joie des enfants à l’arrivée de la neige est inversément proportionnelle à celle des adultes.

Les commentaires

So'

Ici, c’est tous les 10 ans. Alors même pour les grands c’est un peu la fête (si on est à la maison quand elle tombe, et pas au taf 🙂 )

Réponse
fredauboulot

Je suis dans ce cas. Les enfants l’attendent mais moi je la redoute, avec ma maison dans une rue en pente et mes 35 km pour aller au boulot…
Pour l’instant, c’est moi qui souris. 🙂

Réponse
Marie Kléber

Les enfants sont fous de joie alors que nous pensons déjà à la fin de la neige. J’ai basculé dans le monde des adultes il y a 6 à peine. Mais quand je suis chez moi et qu’il neige exeptionnellement je me sens bien, tant qu’il ne faut pas mettre les pieds dehors.

Réponse
Shaya

Ce matin j’ai poussé un ouf de soulagement en constatant que la neige s’était arrêtée juste au dessus de la maison/du boulot/de la route entre les deux. Et je me rappelais justement de ma joie enfant de voir la neige alors que maintenant je prie pour qu’elle choisisse le week-end pour se montrer.
Et je me dis : depuis quand j’ai peur de la neige ?

(Réponse : depuis qu’il y en a eu 50cm et que ça a été la merd* totale)

Je veux changer ça.

Réponse
petiteyaye

Que de bons souvenirs d’enfance, se réveiller et découvrir qu’il a neigé…… désolée pour les plus grands, mais ça reste un moment magique !

Réponse

Laisser un commentaire