De cette vie qui est un fabuleux cadeau

Un autre temps, un autre vie déjà depuis ces jours que recouvrait la nuit. Déplacer légèrement les curseurs de ma vie, remettre les choses à leur place doucement, sans heurts, juste un peu d’eau salée qui lave tout. Le regard désembué enfin, réaliser que tout le monde va bien, croire à nouveau que rien ne peut nous atteindre. A tort bien sûr, mais l’optimisme a toujours été la meilleure des thérapies. On verra bien quand ça nous tombera dessus. En attendant, jouissons. De la chance d’être tous là, bulle mouvante et déformante selon les jours, selon les nuits. De leurs mains qui se glissent encore dans les miennes sans prévenir. De mon doigt qui dessine un cœur sur une épaule bronzée salée. De cette vie qui est tout de même un fabuleux cadeau. De ce bonheur qu’on provoque. De nos coeurs qui chavirent. De la beauté.

IMG_3027

 

Cette année encore la chance inouïe et le pouvoir magique du Sentier des Douaniers du Cap Corse, comme un pèlerinage, balayé par le vent tellement violent qu’il nous coupe le souffle et emporte la peine. Leur apprendre dans la poussière et la chaleur ces mots de l’Amoureux qui me portent depuis des années maintenant : « nulle montagne n’est infranchissable, il suffit de poser un pied après l’autre, inlassablement ». Leur dire la vie c’est comme les montagnes. Lui offrir ces mots comme le cadeau le plus précieux qu’on m’ait fait, et lui transmettre à mon tour pour ses quinze ans. Laisser pleurer la fille de l’île dans mes bras, et pleurer avec elle. Lui dire qu’elle a le droit de s’effondrer, de tomber sur le chemin, et que nous serons là pour l’aider à se relever. Lui dire, souviens-toi du Sentier, toujours. Pour la première fois lui dire à une fille que je l’aime, et le penser tellement fort que mon départ ressemble à un abandon. Rentrer et reprendre sa vie là où on l’avait laissée, mais avec, imperceptiblement, ce petit supplément d’âme dedans.

On devrait toujours avoir un coin de bleu dans sa vie, qu’il soit de la mer ou du ciel. Ou des deux. On devrait toujours avoir un endroit secret, un billet d’avion, un ticket de train d’avance. Une évasion possible. Un rêve.

Nous repartons tous ensemble demain, ailleurs, d’autres montagnes, d’autres sommets, parce que la vie fait des surprises, surtout à ceux qui ne les attendent pas. Après, au-delà, d’autres rêves, toujours.
IMG_3028 IMG_3025

IMG_3013

 

A toi, qui sais. Merci, tellement. 

Les commentaires

madame fait son blog

le jour de mes 61 ans , je pensais que finalement c’était vertigineux de vivre, je pensais à ma mère qui à l époque n’avait parait il pas très envie de moi et je me suis dit que c’est sans doute pour cela que je l’aime la vie malgré tout. Vous avez raison, c’est comme une montagne,,,,,,il suffit de poser un pied l’un après l’autre……. merci pour ce joli texte comme un cadeau d’anniversaire et bel été à vous.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Un bel été à vous aussi, et continuez à mettre un pied devant l’autre surtout!

Réponse

Laisser un commentaire