Dans ma main encore serrée les fleurs d’immortelle

IMG_9723

 

 

On devrait toujours aller voir la mer.

 

J’ai traîné le futon derrière moi dans l’escalier, il était si lourd, j’ai pensé que tout ça serait plus dur que prévu.  J’ai choisi une jolie housse de couette. Elle sentait l’air frais du jardin où elle avait séché, elle sentait les promesses de l’été, le temps où l’on faisait croire que tout allait bien.

J’ai fait le lit, tout était joué, ce nouvel endroit à moi, j’allais l’apprivoiser, puis ensuite d’autres. Une page qu’on tourne, une autre, vierge, où tout reste à écrire. Le lumière du jour qu’on aperçoit au bout du tunnel, après trop de nuits d’insomnies, de doutes et de questions.

 

On devrait toujours aller voir la mer. A défaut, les étoiles.

 

J’ai fermé la porte de la chambre et jamais je ne m’étais sentie aussi forte malgré les ruines à mes pieds. Cette force en moi, de toujours marcher tout droit, indifférente aux écorchures sur mes jambes, revenait tout doucement. J’ai fait le plan dans ma tête, un pas après l’autre, étape après étape. J’y arriverais, parce qu’après tout je m’étais toujours relevée. Parce qu’aussi, je n’étais plus seule. Les petites nuits, les petites heures, personne n’en meurt. Au petit jour quand le sommeil m’a enfin surprise, dans ma main encore serrée les fleurs d’immortelle,  j’ai su que tout irait bien.

 

On devrait toujours aller voir la mer. A défaut, les étoiles. Au mieux, les deux.

Les commentaires

Sarah

Sans vous connaître, parce que votre écriture vous rend proche, je serai en pensée avec vous. Que la route soit belle 🙂

Réponse
ERLINA (@huceter)

Quelques phrases simples et belles qui laissent passer tant d émotions…superbe…bonne route !

Réponse
Françoise

Oui, quand le plus dur a été fait, tout reste à écrire….c’est une belle perspective aussi !!

Réponse
Madame

Je me suis installée tout près de la mer, il y a maintenant 5 jours. Finir ma vie au bord de l océan c était mon projet, et malgré les séparations, les péripéties du déménagement, les contrariétés du quotidien je m’accroche, je tiens bon…….on devrait toujours aller voir la mer! Merci pour ce joli texte.

Réponse
Nanette

Je l’ai vue en août juste avant qu’elle ne se déchaîne sur mes chères îles du nord.
Ca m’a fait un bien fou 🙂
Je te souhaite une jolie vie dans ton nouvel endroit !

Réponse

Laisser un commentaire