Catégorie : Gueule de bois

La fêlure

La vérité, c’est que parfois, les lunettes roses sont cassées. La vérité, c’est que parfois les jambes n’en peuvent plus de courir, les bras de porter, la tête de tout organiser, la voilà la vérité. On peut très bien passer une année à s’accommoder du temps qui passe et ignorer les petits signes qui ne… Lire la suite »

Le miroir

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle, demande-t-elle, et c’est toujours une autre. Miroir, mon beau miroir, tandis que ses yeux scrutent son image et se désespèrent. Miroir, mon beau miroir, pourquoi ne sommes-nous pas toutes pareilles, lisses et belles, identiques et impersonnelles ? Et le miroir de répondre, tes imperfections naturelles font ton… Lire la suite »

Il y aura toujours les écureuils

    Alors on en est arrivés là. A cette tâche ingrate qui te revient, quand tu es parent, de dire l’indicible. De créer la peur dans des cœurs purs, dans des yeux innocents. On aura passé le samedi à la danse, au violon, au poney. A faire des bulles dans le bain. A faire… Lire la suite »

Polyphonies

    Les rues se sont vidées, chacun est rentré chez soi et le chœur faiblit maintenant, laissant résonner quelques voix discordantes, assourdies il y a quelques jours par la masse de la réponse émotionnelle. Aujourd’hui ces voix s’élèvent, nous conjurant de réfléchir par nous-mêmes. Certains ont été assassinés pour ce qu’ils faisaient, d’autres pour… Lire la suite »

La vie est un lendemain de fête

  On a dû se mettre debout derrière nos chaises et faire silence parce des gens ont été tués avec des fusils à leur travail qui était dessiner.   J’aurais aimé attendre un peu avant de te parler de tout ça. Que retombe l’émotion – pas l’indignation. J’aurais aimé te le dire avec mes mots…. Lire la suite »