Catégorie : Gueule de bois

Quand ça veut pas…

Y a des jours comme ça où tu te dis que tu aurais bien mieux fait de rester couchée. Ca commence par une porte qui grince à 5h30 du matin alors que tu te lèves à 6h. J’ai pas besoin de te faire un dessin sur ta nuit qui est fichue et les jurons que… Lire la suite »

La touche reset

Y a-t-il une touche reset au cerveau humain? Des années, des décennies que je la cherche en vain (essaie pas 3615 Mentalo, je sèche, je te dis). Ca m’économiserait pourtant une série de boutons sur la figure (pas là, maos en cas de stress sévère), de variations de poids diverses (plutôt dans le sens +++,… Lire la suite »

Fatal error du lundi soir

J’ai les yeux à peu près au niveau des genoux, ce qui porte par conséquent mes cernes à peu près au niveau de mes tibias d’où l’autobronzant se fait doucement la malle par endroits et qui me donne subséquemment une vue imprenable sur mon vernis violet qu’il serait presque temps que je change (la femme… Lire la suite »

Des bleus et des bosses

Il aura  fallu aller jusqu’au sud de l’Afrique pour faire étalage au monde du raffinement français le plus élégant, au creux d’un hôtel que la majorité des Français ne pourront jamais se payer (et dans lequel apparemment on s’emmerde ferme, forcément, quand on le paie pas soi-même, on a plus de mal à apprécier). Il… Lire la suite »

La vengeance est un plat à garder au frais

Le boulgour a une vie cachée. Le boulgour est sournois et vil. Le boulgour a une vie secrète dedans ses petits grains vicieux. Le boulgour se venge d’avoir été mangé, ou plutôt de ne pas avoir été tout mangé. Quand tu ouvres le fridge en ayant dans l’idée d’y fourrer un énième truc là où… Lire la suite »