Catégorie : Mental haut

Comment tu te trouves des excuses pour tout

(Et surtout pour claquer des sous.) (Je sens que tu vas me dire merci.) Un jour t’as bobo au sein gauche. Tu t’inquiètes pas, les coups de pied de karateka, ça arrive dans ta vie de multipare surbookée grande sportive de la vie. Deux mois plus tard, tu t’es dit environ 54 fois « tiens, j’ai… Lire la suite »

Soldes out

Ma première mission soldes (= acheter un fridge, si tu te rappelles) a été rondement menée dimanche soir, assise bien confortablement dans mon canapé. I kiffe internet, t’imagines même pas. (J’attends livraison de pied ferme.) Restait la seconde, les soutifs, pour laquelle je trouvai un créneau spatio-temporel hier soir. Sachant que les soldes n’en sont… Lire la suite »

On boira des mojitos

L’ami, Je suis sortie de la salle de bains, t’inquiète. Genre, il y a deux jours. Je suis pas Demis Roussos non plus, hein ! Ni Edward aux mains d’argent, d’ailleurs. J’ai donc le mollet lisse, le dessous de bras glabre, le maillot impeccable, les ongles des pieds violet foncé (du Chanel 483, précisément) et les… Lire la suite »

Triste cire et barricades

A force de l’attendre on n’y croyait plus. Le vernis sensé transformer mes ongles de pieds en coquillages exotiques s’était fait la malle depuis longtemps, bien planqué au fond des chaussures fermées qui grattaient, grattaient jusqu’à l’abîmer. J’avais effacé ses bavures d’un coup de coton dissolvant rageur, le regard perdu sur les gouttes d’eau qui… Lire la suite »

J’accouche. (Sans douleur.) (Enfin, presque.)

J’ai bien choisi mon jour. J’accouche sans péridurale et presque sans douleur de cette page blanche à ma disposition en ce jour de fête des mères. Tu crois que j’aurai droit à mon collier de nouilles dans quelques années? Les enfants sont d’un ingrat, de nos jours. Ouais, parce que hier, à la librairie, y… Lire la suite »