Singe Rhésus

L’équation santé du XXIème siècle, pour nous les femmes, elle est très simple:

T’es enceinte = t’es malade.

Cette équation s’exprime également de la manière suivante, équivalente:

T’es enceinte = t’es une pintade décérébrée incapable de tout jugement concernant ton propre corps.

Du moins pour le corps médical. Si t’as le malheur de te précipiter chez ton gynécologue dès le pipi bâton viré au rose, il va commencer par t’examiner les amygdales, mais pas par la voie habituellement utilisée par ton généraliste en cas d’angine. Et puis il va gribouiller un tas de trucs sur un papier, et t’envoyer au labo d’analyses où on va te prélever assez de tubes pour transfuser tous les accidentés de la route du week-end de Pentecôte à toi toute seule. Il veut a-bso-lu-ment vérifier que t’as pas chopé la toxoplasmose, immunisée que tu es depuis la nuit des temps, tu comprends. Et puis aussi vérifier ton groupe sanguin, des fois que ça aurait changé le mois dernier, on ne sait jamais.

 

C’est comme ça, de mois en mois. Tu fais ce que le doc te dit, parce que bon, toi t’es pas doc, et il sait mieux que toi, il paraît. Et puis, tu veux pas trop te fâcher avec lui, rapport à l’examen des amygdales, tu te souviens? Donc tu finis exsangue, et on s’étonne de la seconde équation, hein.

Des fois, tu émets un doute, un peu comme quand on te dit qu’il faut filer du lait de croissance à tes aînés, et que tu sais très bien qu’à part un arôme vanille prononcé qui ne fait que te ruiner au prix du litre leur donner le goût du sucré, pour ensuite ne plus supporter de boire un truc neutre, y a rien de plus ni d’indispensable dedans pour peu que tu les nourrisses à peu près correctement le reste du temps. Alors, tu mens au doc, quand il te demande si tu obéis bien à Nestlé et ses petits copains. Mais là, c’est que t’es déjà une routière de l’arnaque pseudo santé-scientifique.
Alors que quand t’es juste enceinte, tu voudrais pas tuer ton bébé en prétendant que tu es A+ depuis ta naissance, des fois qu’ils t’auraient échangée avec la voisine de couveuse.

Après, si le doc il veut te voir tous les cinq jours, avec batterie d’analyses sanguines et urinaires systématique, rapport que t’as les mains de Cassius Clay, et les yeux aussi, mais après combat, alors qu’il fait même pas chaud et que t’es même pas très enceinte, même si c’est ton quatrième mouflet, tu obéis. ON NE SAIT JAMAIS. Tu te dis juste au passage qu’heureusement que tu bosses plus, sinon c’est BigBoss qui serait ravi de ton emploi du temps à trous d’Emmental.

Et puis arrive la fameuse journée de transmission de dossier à la maternité. Où tu répètes tout ce que tu as déjà dit en huit mois. Parce que le dossier de la maternité, il a pas les mêmes petites cases que celui de ton doc, sinon ce serait infiniment moins drôle, moins coûteux, et des tas de gens très bien seraient au chômage, et on parlerait plus tant du trou de la sécu, mais de celui du chômage, ça ferait désordre. Le trou de la sécu, ça fait pays qui s’occupe trop trop bien de ses citoyens. Le trou du chômage, ça fait gouvernement d’incapables. Tout de suite moins glamour, qu’est-ce que tu veux. Donc, toi, petite moutonne, tu vas faire ton dossier.

Le gynéco de la maternité a apparemment fréquenté la même école que l’autre, rapport à nouveau à l’examen approfondi des amygdales. Il est un peu teubé aussi, vu qu’il te pose des tas de questions dont les réponses sont sur la jolie lettre que ton doc lui a transmise par tes blanches mains: oui, c’est moi, Mentalo, oui, j’ai 37 ans, oui, j’avais déjà un gros cul avant la grossesse, oui, c’est mon quatrième, faut bien penser à ma retraite, oui, je suis A+ depuis la naissance.

Il est gentil. Il se dit que si l’autre te surveillait tous les cinq jours en enfonçant ses doigts dans ta chatte  tes pieds pour voir si ça faisait godet ou pas, il va pas faire moins, ou juste un peu, pour pas avoir l’air d’un con qui passerait à côté d’un truc alors que son copain lui avait bien dit, hein. Donc il varie, et il te file une heure de monitoring avec prise de tension toutes les cinq minutes par semaine. Et quand tout va bien, et que la sage-femme l’appelle pour être sûre qu’il faut continuer, il dit oui-oui, même si tu doutes en fait qu’il se souvienne de toi – sauf au moment de réclamer le supplément d’honoraires de 250 euros s’il passe la tête dans l’entrebâillement de la porte le jour où tu seras en train de démouler (en décembre 2016, selon toute vraisemblance actuelle).

Et puis tu as le rendez-vous o-bli-ga-toi-re chez l’anesthésiste. Dans la salle d’attente, t’as les vieilles peaux, le nez pincé de dégoût, qui racontent qu’elles en ont démoulé huit, elles, et sans anesthésie, elles, parce que de leur temps, les femmes n’étaient pas si douillettes, et surtout pas si feignasses à se prélasser comme ça dans leur lit d’hôpital avec les repas servis, pendant que le mari il fait tout à la maison!

C’est tellement drôle que tu regrettes que ce soit ton tour. Mais dans le cabinet, c’est drôle aussi. Parce que le monsieur, il est docteur spécialiste ès dodo pas bobo, et apparemment il sait pas lire, vu qu’il te repose toutes les questions dont les réponses sont écrites juste devant lui. T’as bien envie de le bananer un peu, juste pour rigoler, mais comme tu t’appelles pas Chevènement, tu la boucles.

-Vous voulez une analgésie péridurale?

-Je ne sais pas, ça dépend ça dépasse. Pas obligatoirement, disons. La dernière fois,  on aurait pu s’en passer, je pense.

-Je ne crois pas, non…

-Ah bon? mais vous étiez là?

-Donc votre date de naissance, poids, groupe sanguin, antécédents?

-Ben, les mêmes que dans mon dossier, ça a pas changé depuis une heure.

-Vous faites du sport?

-Vous m’avez bien regardée, là, au niveau du tour de taille?

-Donc là je vous fais l’ordonnance pour la prise de sang relative à l’anesthésie, et la détermination de votre groupe sanguin.

-Hein? Ta gueule, Mentalo, si c’est lui le jour J, tu risques de le regretter…

C’est ainsi qu’à 37 ans et des brouettes, pour la première fois de ma vie, je pris mon destin en main et je raturai une ordonnance de médecin. Parce que des cartes de groupe sanguin, je dois en avoir une douzaine, il aura qu’à choisir la couleur.

Les commentaires

Marmouzets

Ils sont vraiment pas nets… Pareil ici, j’ai compris avec la première grossesse qu’il m’ont pourrie et je refuse la plupart des examens soit-disant obligatoires.

Bon courage pour la suite 😉

Réponse
Angelis

Très bien résumé ! Mdr
Pour le groupe sanguin c’est encore une débilité administrative. Si transfusion ils doivent avoir une détermination de moins de 3 mois (on sait jamais, autant tu les a piqué à ta voisine de couveuse tes cartes de groupe 😉 )

Réponse
MissBrownie

Tiens, toi aussi tu as un anesthésiste qui pense qu’on ne peut pas se passer de la péridurale ? Il pense surtout à son chèque ouais!
Contre l’avis de l’anesthésie et de mon obstétricien, je m’en suis passée.

Réponse
MagaEtSes3Gars

j’ai changé de gyné après qu’elle se soit fâchée après mon refus d’une amnio et parce que je n’avais pas laissé mon tensiomètre 24h d’affilée alors qu’il prenait ma tension toutes les 30 minutes…

Réponse
O-M

C’est le système….celui qui va nous tuer à cause de la connerie grandissante !
Mais alors, t’es toujours enceinte ? (c’est pour 2016, si j’ai bien suivi. ;-)))

Réponse
Maman Magic

Je me fais suivre à la mater directement depuis le début (quand j’étais et serai enceinte), comme çà elle me connaît au début et à l’accouchement. Et j’apprends du coup, qu’il faudrait repasser chez l’anesthésiste (quand je serai, hein) pour une 3ème carte de GS ??

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Pour des tas de raisons, dont la consult à 60 euros à la mat’, 28 chez mon gynéco qui me suit depuis 10 ans, et dont le fait que je ne fais pas tout le temps des enfants, je ne souhaite pas changer – et ceci dit, la constitution du dossier se fait exactement de la même manière pour tout le monde.

Réponse
Charlotte

D’autant plus qu’un groupage sanguin, c’est juste hyper cher, plus de 120 euros pour le trou de la sécu… (Et si vous alliez vous faire suivre par une sage-femme libérale ? 😉 )

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Oui mais non, de toutes façons, si je désire accoucher dans cette maternité, SF libérale ou non, je dois en suivre les règles et constituer le dossier, qui consiste en un RV gynéco de l’hôpital, une rencontre avec une des SF, et une visite chez l’anesthésiste.

Réponse
Lola SurLaToile

Négocier les prescription (O’Sullivan, no way), raturer les ordonnances, c’est ma spécialité, ou sinon j’explique au labo que oui, ce test-là, celui-là non. Idem pour les médocs, je les laisse sur l’ordonnance (à cause de la crèche qui veut tout voir écrit), mais s’il m’en reste à la maison (4 gosses = pharmacie familiale), je ne vais pas en racheter, que ce soit ou non payé par la sécu, donc à la pharmacie, c’est je prends ça, mais pas ça etc… Et personne ne réagit mal, comme quoi, ce n’est pas si hérétique… donc oui, à vous (aussi) de prendre les choses en main 😉

Réponse
Bismarck

Alors là, pardon, mais ma grand-mère, après avoir vécu pendant 90 ans (et trois grossesses) en étant persuadée d’être O négatif, a découvert que soudain elle possédait le facteur Rhésus, et donc, sur la fin de sa vie, la détermination de groupe sanguin ne donnait pas la même chose qu’au milieu. (Ceci dit, je suis bien contente que personne n’ait jamais essayé de la transfuser avec du sang O positif, si ça se trouve, ça l’aurait tuée.)
(Et comme Lola, je viens juste de refuser un médoc à la pharmacie parque qu’il m’en reste à la maison.)

Réponse
Bismarck

Lors de la dernière, tu veux dire?
(Parce que l’absence de Rhésus qui me caractérise, il faut bien que je l’aie hérité de quelque part…)

Réponse
jade_aure

Et bien! C’est vrai qu’il n’est pas inutile de remettre en question certaines de nos pratiques qui sont parfois si standardisées.
La narration apporte une touche d’humour dans ce billet!

Prudence est mère de sureté et ce n’est pas toujours tant un manque de confiance par rapport aux collègues que la volonté d’avoir tout les éléments en main afin de prendre en charge correctement la grossesse.
Je suis sage-femme et ne cherche en rien à defendre les gynécos et autres anesthesistes mais vous seriez étonnée des choses que certaines femmes omettent de nous dire parfois!
J’ai deja eu à m’occuper d’une femme qui avait omis de mentionner qu’elle avait deja accouché une fois et n’en a pas parlé car c’etait « au pays » et que l’enfant ne vivait pas avec elle!
Decouverte de l’existence de ce 1er enfant le jour de l’accouchement alors que la grossesse avait été bien suivie!…
On a vraiment des surprises parfois…

Par contre là ou je vous rejoins c’est qu’il faudrait arreter cet espece de paternalisme du corps medical qui impose plus qu’il n’informe et ne propose et il serait bien qu’on puisse arriver un jour à un suivi global individualisé par 1 seule et meme personne pendant la grossesse…. Mais on en est encore loin…

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Merci pour ton témoignage de l’autre côté… Ce n’est pas tant le suivi, irréprochable dans mon cas, que l’absurdité de certaines situations parfois. Ceci dit, je te rejoins, autant tout bien vérifier, la secrétaire m’ayant virtuellement inventé des jumeaux en recopiant nombre de grossesses/nombre d’enfants!
Ce qui me sidère le plus, c’est la demande systématique d’examens standards alors que les résultats de ces mêmes examens, récents, sont dans leurs mains. On a alors l’impression d’être un vrai pantin.

Réponse
Agothtale

Ho ma pauvre, c’est vraiment pénible ce suivi super lourd !
Je suis pas enceinte, mais j’ai quand même régulièrement droit de me faire vider d’un paquet de tubes d’analyses de sang, le tout sans explications ni rien, alors je veux pas imaginer le jour où l’idée de faire des petits me traversera l’esprit… ça donne pas très très envie en fait 🙁

Réponse
sabine

Je me permets d’intervenir concernant le groupe sanguin : je travaille à l’établissement français du sang (EFS) et mon travail consiste à réaliser des groupes sanguins et à préparer du sang pour les gens qui ont besoin d’être transfusés ; donc je souhaite rectifier qqs petites choses : pour être transfusé, il faut une carte de groupe valide, c-à-d avec 2 déterminations réalisées après l’année 2000. La carte doit obligatoirement être signé par le biologiste du laboratoire. De plus l’adresse du labo doit figuré sur la carte (au recto ou au verso peu importe). Donc il ne faut pas hésiter à refuser de vous faire reprelevé si vous êtes sûres de vous ! Et pour finir, une détermination de groupe coûte dans les 15 euros environ et non 120 comme j’ai pu le lire…
J’ai 2 enfants, et c’est vrai que tous ces examens, c’est hallucinant !

Réponse
salgoss

j’ai adoré cet article!!!! c’est tout à fait ce que je vis en ce moment! devoir tout répéter, à chaque spécialiste (ou non d’ailleurs!) les examens à la chaîne (pour peu que tu es petit soucis de santé en plus et là ça n’arrête plus!) t’as vraiment l’impression qu’ils prennent possession de ton corps, qu’il savent mieux que toi,
« j’ai des contractions là!
_ oh non c’est rien ça
_ si si je vous assure c’est une contraction (ventre devenu tout carré, habituellement rond!)  »
alors du coup quand la sage femme arrive,
« vous avez des contractions aujourd’hui?
_je sais pas! »
Après y a l’anesthésiste, qui découvre vos tatouages le long de la colonne vertébrale et qui nous fais sa morale plus qu’insistante:
« (levage du t shirt) (secouement de tête avec le soupir d’agacement) c’est censé représenté des calligraphies chinoises mais c’est vraiment absurde, les chinois n’irait jamais se faire tatouer à cet endroit alors que ça pollue les points d’acupuncture (re-mouvement de tête, re-soupir re- tête de con)
_(en même temps mme yoga j’m’en tape du moment que tu me pique le jour J!)
et après y a aussi quand elle me demande de respirer bien fort que je vois qu’elle s’agace et qu’elle me sort:
« ouvrez la bouche. plus grand, PLUS GRAND! ah beh oui y a un chewingum
_(bon j lui crache à la gueule ou ça risque de faire mal élevée?)

bref… j suis pas contre le corps médicale, mais des fois… enfin… bref!

Réponse
Marie Bulle

héhé, ce parcours là s’est terminé il y a presque 4 mois, OUF!!!! je relirais ton post quand l’envie d’un 4e viendra se poser quelque part dans ma tête :)))

Réponse
Madame Moustick

Ici, j’ai fait tout mon suivi à l’hôpital pour les deux. Et à ce moment-là ils devaient être en rade d’argent, parce qu’ils me faisaient les examens minimum (j’ai même eu le droit à une boîte de bandelettes, la gynéco me disant que ça suffisait et qu’en labo ça leur coutait cher, si jamais il y avait une anomalie, on faisait une analyse). J’ai eu de la chance !

Réponse
Emmanuelle

Le coup du « Ça dépend, ça dépasse ! », m’a vraiment fait mourir de rire !
Merci pour cet article, bien que ça m’rassure moyen. Note pour plus tard alors : en rire !

Réponse

Laisser un commentaire