Mentalo d’or 2012

Selon le bon usage, ça sent le sapin pour ton sapin depuis hier déjà, et je manque à la tradition.

Tousse, tousse, un deux.

Après délibération du jury (moi), et de longues nuits d’études qualitatives à traîner sur les internets les Mentalo d’Or 2012 ont été décernés à l’unanimité des voix (je fais très bien ma mère). Tenue de gala (pyjama en pilou, chaussettes duveteuses et plaid sur les épaules) et rafraîchissements (des litres d’infusion camomille) étaient bien sûr de rigueur lors de la cérémonie de remise des précieuses décorations (une feuille de menthe séchée), pour lesquelles ni votes pipés, ni trafic d’influence, ni fausse modestie, ni coups de stilettos dans les tibias, ni hi-hi-je-ne-mange-pas-de-ce-pain-là-mais-quand-même ne furent à déplorer.

 

A Petit Bruit, parce que ses mots dansent en silence

A Doc Adrénaline, pour sa passion. Parce que le jour où je me prends encore un tilleul au bord de la route, malgré son interdiction formelle, j’aimerais que ce soit elle qui joue à Tétris avec mes morceaux.

A Sophie Sage-Femme, parce que OH. MY. GOD. On a envie de fermer les yeux, elle nous les ouvre sur l’indicible.

A Fluorette, pour son courage en terre hostile. Pour ses portraits ciselés. Pour l’empathie qui transpire de ses mots.

A Requia, wondergirl dans ma cuisine

A Libelul, pour son arc-en-ciel même les jours gris

A Fyfe, parce que la superglu, ça la connaît

A Marcelle, pour son étude du kangourou oriental

A Aubergine Divine, pour son énergie

A Ingliche Titcheur, parce qu’un jour peut-être

A Griottes, parce que tant de talent dans une seule fille, c’est indécent

A Mlle., parce qu’elle met des mots là où il n’y en a plus. Parce que son écriture grandit avec elle. Parce que c’est joli de la voir apprendre le bonheur, trébucher et se relever.

A Hélène, pour l’instant chamallow

A Padre Pio, pour la caution mixte de ce blog. Et pas que. Evidemment. Oh, l’autre.

Au duo de choc de Vergeturement Vôtre, ou la maternité-décomplexée-qui-fait-pas-chier. A noter qu’elles en chient comme les autres, surtout la nuit.

A Sand, à consommer sans modération.

A Bree, la cuisine à quatre mains, dont deux sont moins feignasses que les autres.

 

Les lauréats de 2011 ont bien sûr été disqualifiés d’office, mais ils n’ont absolument pas démérité en 2012.

 

Hello, coton.

Hello, coton.

 

Les commentaires

O-M

Une belle cérémonie menée de main de maître(sse) par la grande Mentalo et bravo aux récipiendaires pour une longue et fertile carrière !

Réponse
petitbruit

ho ben dis donc! Je suis extrêmement touchée ♥
C’est un honneur et je remercie mes parents sans qui cela … ha non!
Merci beaucoup, tout simplement 🙂

Réponse
Bree

Et voilà, j’avais loupé ça !

Merciiiiii pour la pub :)) (c’est vrai que les 2 autres mains ne sont plus trop dans les parages, mais on garde le rythme)

Réponse
Tony

ça fait plaisir d’être traité de feignasse !! mes mains travaillent toujours dur 😉

Merci en tous cas 😉

Réponse

Laisser un commentaire