Miscellanées

Sous mon bureau il y a une crèche Montessori mais elle n’est pas jolie.

J’ai une petite fille qui tousse à pleurer et une autre dont le nez coule.

Parfois la vie est simple comme deux couches de vernis.

On veut libérer les femmes du voile en l’interdisant dans nos facultés et nos lieux publics, et on va finir par les enfermer à la maison tout simplement, parce qu’on est tellement bouchés.

Il y a cette amie chère dont le mail me hante. Il y a cette autre dont je n’ai plus de nouvelles.

Il y a la brume du matin et le soleil qu’on devine prometteur.

Il y a la fatigue, les bleus à l’âme et au corps.

Rien n’adoucit autant les moeurs qu’un gâteau au chocolat.

Tous ces gens qui meurent en faisant plus de bruit que les autres qui meurent aussi.

Il faut que je prenne ce rendez-vous, il faut que je prenne le temps d’un rendez-vous.

Samedi est un grand jour mais est-ce que je les reconnaîtrai?

Acheter un tutu rose pour une princesse blonde qui se rêve en petit rat.

Un jour j’aurai le temps mais aurais-je encore envie?

D’espoir en déception et de déception en espoir fou.

Les sandales oranges, encore une fois, avant.

L’automne.

 

brumes

 

Les commentaires

balbc

(ou la mousse au chocolat, ça fonctionne bien aussi pour mettre un peu de douceur dans une journée mélancolique)
🙂

Réponse
Combien tu brilles

Il y a ces quelques jours où tu vas venir dans ma maison, on riras, on fera des pancakes et des chocolats chauds fumants, et on pourra même mettre deux couches de vernis si tu veux.
Tiens le coup <3

Réponse
Kenza

C’est tellement touchant de te lire…. J’aime découvrir ton monde, à petits pas. Je n’ai rien écrit au sujet de Lucette, à cause de la boule dans la gorge. Et parce que tout compte fait, une dame qui sait déjà tout du courage, on ne peut que la garder dans un petit coin tout doux de sa tête et penser à elle.
Je t’offre mon soutien indéfectible dans la confection des gâteaux au chocolat. Ce sont des compagnons fidèles que tout le monde aime.
Bon rétablissement à tes adorées, et « tout de bon » comme on dit ici, au pays du chocolat, pour les autres soucis.

Réponse

Laisser un commentaire