L’année moins

 

 

image

 

Je me souviens ces dernières années, ces derniers janviers, avoir souhaité sur ces pages une meilleure année à tous ceux qui passent par ici. Parce que bon an, mal an, parfois avec l’aide de nos petites lunettes roses pour mieux voir, même dans les années longues et difficiles il y a des trèves, du joli – et au pire nos échecs ne sont que des expériences si on en tire les apprentissages qui s’imposent. On apprend de nos larmes certainement autant que de nos rires qui filent comme des étoiles sans qu’on prenne le temps, souvent, de faire le voeu qu’ils durent toujours. Nos larmes, elles, restent souvent ces cailloux blancs sur le chemin quand on regarde en arrière.

Alors bien sûr, j’aimerais que le cru 2015 soit encore meilleur que le précédent. Mais en vouloir toujours plus, c’est oublier de savourer l’instant présent, de graver les petits bonheurs qui font les grandes joies.

Cette année, je nous souhaite moins. Moins de larmes, moins de cris, moins de jours difficiles, moins de nuits d’insomnie et d’angoisses. Moins de peurs qui paralysent, moins de soucis qui réveillent, moins de mots durs qui abîment. Moins de portes claquées, moins de kilos peut-être, s’ils sont le signe de la lourdeur de l’âme. Moins d’envies de se rouler en boule sous la couette en attendant que ça passe. Moins de consommation irraisonnée, moins de froid aux mains même si le coeur est chaud, moins de choses qui encombrent, moins de désirs qui passent aussitôt qu’ils sont remplacés par le suivant, moins de besoins qu’on se crée artificiellement. Moins de chagrins, moins de peines, moins de plaies, même si celles d’argent ne sont pas mortelles. Moins de moments de découragement, moins de trahisons, moins de goûts amers dans la bouche, moins de mauvais souvenirs. Moins de conflits et de tablettes de chocolat vides. Moins d’impuissance. Moins de bêtise. Moins de contradictions, moins de frustrations, moins de nuages noirs, moins d’orages, moins de tempêtes.

Tellement plus de légèreté, tellement plus d’essentiel.

Une belle et douce année 2015 à tous qui passez ici, plus ou moins souvent, plus ou moins discrètement.

Les commentaires

Helene

Voilà à peu près un an que je me délecte de lire vos textes. Ce
lui-là entre dans ma liste des préférés. J’avais adoré les galets de toutes les couleurs de l’an dernier, que je ne manque pas de diffuser à l’occasion, et sans oublier de vous citer à chaque fois.
Vous souhaitant une belle année 2015 et une prose inspirée pour mon plus grand plaisir

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Merci Hélène, vous ne le voyez pas mais je rosis très fort des joues. Je suis très touchée, vraiment.

Réponse
La Mère Joie

« Moins de conflits et de tablettes de chocolat vides. »
J’aurais écrit « Moins de confits et de tablettes de chocolat vides. » mais bon, c’est toi la chef…
Merci pour tes tendres voeux Mentalo, qu’ils te soient retournés puissance -10.
Je t’embrasse. Fort mais pas trop.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Enorme, j’ai pensé très fort à toi en vérifiant que j’avais bien mis le « l » à conflits 😀

Réponse
Dorémi

Je susi de ceux qui passent souvent et discrètement.
Merci pour vos mots en général et pour ces mots en particulier.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Merci Dorémi d’être passée par là (et d’avoir fait coucou).

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Merci Marjo, belle année à la Nourserie aussi!

Réponse
Sabine Douzamy

Je suis une lectrice plutôt discrète mais en ce début d’année, je viens écrire mon admiration pour ces textes toujours exceptionnels, celui là l’est particulièrement.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Merci Sabine d’être sortie de l’ombre qujourd’hui!

Réponse
fredauboulot

Je te souhaite la même chose tellement ça correspond à ce que je voudrais.
Ceci dit, plaie d’argent n’est peut-être pas mortelle mais il parait que la hausse du chômage entraine la hausse du nombre de suicides… 🙁
C’est ce qu’ils ont constaté et dit ce matin aux infos, et pas que chez nous.
Ahhh, les dictons…probablement un qui n’avait pas de problème d’argent qui l’a pondu celui-là.

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Tant que c’est mon banquier qui se suicide, ça me va 😀

Réponse
Pimpiche

Très belle année aussi ! Magnifique façon de souhaiter et commencer l’année que de te lire. Merci pour ces écrits qui me touchent et sont si beaux et vrais !

Réponse
La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau

Merci Pimpiche (c’est un festival aujourd’hui <3)

Réponse
Blonde Paresseuse

En tout cas, pas moins de larmes dans mes yeux quand je lis tes textes….
Moins de douleurs amères, oui, je le souhaite.
Moins de moments chiffons, moins de peurs viscérales.
Moins de tout ce qui me freine.
Moins, c’est mieux.
Merci Mentalo, encore une fois.

Réponse
chagdeslutins

« Nos rires filent comme des étoiles sans qu’on prenne le temps, souvent, de faire le voeu qu’ils durent toujours ». Je reviens, je vais me faire tatouer le front.

Réponse
Bouboulette

J’adore tellement l’idée… J’étais pas venue depuis un moment. C’est tellement ça… On a déjà beaucoup, autant se souhaiter moins de ce qui gâche ! ♥
Et merci…

Réponse

Laisser un commentaire